Forum communautaire rôleplay de GW2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ywain Hautelance

avatar


Messages : 1612
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Mer 19 Fév 2014 - 2:39

[La lettre à été tracée à la va-vite sur du papier tout simple. La plume est celle d'Ywain, le style, lapidaire.]

A l'attention du Haut Commandement.

Le TAGS et la Main de Kormir ont été mobilisés sur l'Arche du Lion durant les premières heures de l'attaque. Avons conjointement aidé à évacuer des civils et à défendre les points stratégiques.

Lieutenant Ywain Hautelance retourné à Fort Veilleur au milieu de la nuit afin de s'enquérir des mesures prises par le Pacte pour reprendre la ville. Sergent Laynar retourné dans la cité avec l'ensemble des hommes encore valides des deux compagnies pour sauver autant d'âmes que possible.

Rapport complet, état des lieux, état des blessés et suggestion des mesures à prendre à suivre.

Y.H.
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence Hivefield
Guide Suprême
avatar


Messages : 1509
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Mer 19 Fév 2014 - 12:24

[Envoie de rapports supplémentaires griffonnés à la hâte par le sergent Laynar]

Citation :

Au haut commandem...


[Une partie du début du mot est illisible à cause d'une suie grasse ayant altéré le papier]

... vons sécurisé des civils mais il y en à d'autres encore là bas. Perte d'hommes importantes. Ce gaz semble tuer mes gars même après les combats. Les allés retours sur la ville deviennent de plus en plus dangereux. Besoin de toute urgence d'une solution contre ce gaz ou nous allons tous y passer.

L.O."K"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Caius Aquilius
Cupide
avatar


Messages : 490
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Mer 19 Fév 2014 - 13:45

Pour ne pas polluer ce sujet RP, je déplace la partir débat hrp: Ici
Revenir en haut Aller en bas
Ywain Hautelance

avatar


Messages : 1612
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Mer 19 Fév 2014 - 23:40

« Avez-vous perdu l'esprit, Hautelance ! »

Le détaché du ministère allait et venait à grands pas sur le tapis d'un rouge que les bottes d'Ywain, souillées de suie, avaient déjà contribué à ruiner. Il s'arrêta devant le lieutenant dans une envolée de robes pourpres qui lui conféraient un port digne et noble, et lui pointa méchamment son index dans le plastron. Ywain restait coi, son regard lointain fixant un point imaginaire quelque part derrière le bureau délicatement marqueté.

« Où sont vos hommes, lieutenant, où est le TAGS ?! Où sont deux compagnies du Promontoire Divin quand nous pouvons être attaqués à tout moment par cette illuminée sylvari ?! Avez-vous songé un seul instant à la menace des centaures, avez-vous seulement pensé à... »

- Tout doux, Silvio, laissez au lieutenant le temps de s'exprimer.

Silvio se détourna, pour laisser à l'homme qui venait de parler le soin de fixer longuement le jeune homme. Ywain ne cilla pas, ni ne détourna le regard, au garde-à-vous.

- Repos, séraphin, et exposez-nous la situation, dit doucement l'attaché du ministère. Il était vieux, et sa voix chevrotait légèrement lorsqu'il parlait. Ywain se détendit, écartant légèrement les pieds. Sa main libre, celle qui ne tenait pas son casque, vint se placer - poing fermé - dans son dos. Sa voix était mesurée, et nul en cet instant n'aurait sut entendre la tension qui l'habitait lorsqu'il pris la parole avec la netteté tranchante et glacée d'une lame.

« Nous avons été contactés par le caporal Alyendra qui se trouvait sur place au moment des faits, monseigneur. La compagnie du TAGS dispose d'appareils magiques mis au point par la maison marchande de dame Isra Khamsin. Le contact était haché mais nous avons compris que l'Arche était attaquée et qu'elle se trouvait en difficulté avec l'homme qu'elle était censée escorter. Dans le même temps, le séraphin Himilcar Vettias nous a signalé que le portail ne donnait plus sur l'Arche du Lion. Lorsque nous sommes allés voir, il avait été redirigé sur le Fort des Veilleurs.

Nous avons commencé par rechercher nos hommes en rejoignant la porte nord de l'Arche du Lion à travers champs, monseigneur. Nous avons pu récupérer le caporal, mais pas la personne qui était avec elle. Nous le cherchons encore.

- Qu'avez-vous fait ensuite ?

- Nous étions devant les portes, monseigneur, et les tours brûlaient. Nous avons fait ce que tout soldat conscient de son devoir aurait fait. Nous sommes allés proposer notre aide aux secours en place.

- Qui se trouvait sous votre commandement à ce moment là ?

- Le sergent Laynar, le caporal Alyendra, le sergent Vorlis, quelques séraphins du TAGS et de la Main de Kormir.

- Pour quelle raison n'êtes-vous pas revenus faire votre rapport au Promontoire Divin. ?»

La question resta en suspens quelques secondes.

« Répondez, lieutenant.» ordonna Silvio qui semblait jubiler.

Ywain posa longuement son regard sur lui. Ses yeux avaient en cet instant la couleur d'un orage. Le détaché du ministère le lui renvoya sans ciller.

« Des gens mouraient, monseigneur. » finit par répondre Ywain de sa voix simple.

Le vieil homme assis derrière le bureau le contempla en silence. Si le visage du jeune homme restait en toutes circonstances indéchiffrable, on lisait sur son armure comme dans un livre ouvert. L'horreur, la souffrance, le feu, les armes, les vies perdues, le choc enduré. Ywain resta droit.

« Que suggérez-vous, lieutenant ?
- Monseigneur, vous n'allez pas...»

Le vieil homme fit taire son subalterne d'un signe de la main. Il fixait Ywain de ses yeux fatigués et ternis par l'âge. La question avait plongé le séraphin dans une réflexion minutieuse, tandis qu'il effectuait mentalement la division entre le possible et l'impensable. Il finit enfin par parler, de sa voix tranchante de commandement, celle qui ne souffrait chez ses hommes aucune réplique.

« Que le Haut Commandement permette le déploiement de nos deux unités, monseigneur, qu'il nous permette de nous placer sous les ordres des membres du Pacte actuellement occupés à organiser la défense. Dame Cyrille Isidalia a précisé que toute aide serait la bienvenue, et dame Atanae Kendragan est en train de faire l'inventaire des secours.
- Vous n'ignorez pas que si le Promontoire Divin n'est plus défendu, il risque d'être pris pour cible.
- Nous ne sommes pas les seuls compagnies, monseigneur. Il y en a encore plusieurs postées au Promontoire, dont celle du capitaine Thackeray. Les portails sont fonctionnels, et le retour des troupes peut s'effectuer en moins d'une heure. Nos hommes sont prêts et rompus aux manœuvres. Nous sommes rapides et mobiles, monseigneur. Ce sont des avantages indispensables en ce moment de crise. Nous ne serons qu'une goutte d'eau, mais une goutte d'eau suffit parfois.
- Quoi d'autre ?
- Des masques à gaz de même conception que ceux utilisés dans les collines de Kesse, monseigneur. Actuellement nos hommes sont exposés aux émanations directes lorsque les miasmes sont répandus. Selon les premières estimations, la toxine est différente, mais tout vaut mieux que de laisser des gens s'aventurer là bas sans aucune protection. Quelques secondes font parfois la différence entre la vie et la mort. Des médecins devraient être mobilisés et envoyés dans les campement des réfugiés, ainsi que les stocks restants d'antitoxine.»

Les doigts du vieil homme tambourinèrent sans bruit sur le cuir de son sous-main.

« Le Haut Commandement va statuer, lieutenant Hautelance. Vous pouvez disposer. »
Revenir en haut Aller en bas
Osgar Folmerson

avatar


Messages : 307
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Jeu 20 Fév 2014 - 0:45

Vallée de la Reine - Protection des convois pour les refugiés

Le Sergent Eadric Wynstan et les soldats Thorim Asgalf et Bert  de la compagnie Egide marchaient aux coté d'un convoi venu depuis le Promontoire Divin, ce dernier affrété par Ëss du Murmure de la Jeune fille était composé d'un chariot rempli et de trois hommes le menant et assurant la sécurité et de Mademoiselle Ëss elle-même.

Le Sergent avait reçu l'ordre du Lieutenant Velmer de disposer des troupes de la Compagnie Egide pour intensifier les patrouilles dans la Vallée. Dans le but d'assurer la sécurité des convois qui rapidement se préparaient pour venir en aide aux réfugiés dans les Champs de Gendarran.
C'est ainsi qu'il avait présenté les choses à l'entrée du village de Shaemoor , tant à ses soldats , qu'aux gens des caravanes.

Dans sa besace se trouvait également une missive à l'intention des Veilleurs . Il n'en connaissait aucunement la teneur et ne se permit évidemment pas de l'ouvrir. Son ordre personnel etait de poursuivre au delà de Gardepierre et d'accompagner les convois jusqu'au fort des Veilleur.

Le paysage de la Vallée défilait lentement, et Eadric laissa ses pensées dériver tout en observant les alentours. Il savait qu'ils devaient rejoindre le Pavillon. Là , la compagnie de Rowan de L'Ysle devait les rejoindre. Le Monastère préparait activement un accueil des réfugiés de son coté et organisait également un convoi qui fit route avec eux dès qu'ils furent aux abords de ce dernier.

Ils étaient nombreux et une fois passé le Pavillon , plus encore. Une prise de choix pour des Centaures. Cela renforça sa détermination et le bien fondé de l'action de ses hommes.  Il sortit de ses pensées pour modifier la formation en conséquence et fit signe à ses deux soldats de prendre place autour des chariots.

La conversation avec son Lieutenant lui revint peu après en mémoire , ainsi que ses pensées d'alors..

Le Lieutenant Velmer était assis .. ou plutôt avachi sur un fauteuil confortable dans son bureau aménagé dans la Garnison de Shaemoor. Il transpirait à grosse goute et se tamponnait le visage de façon régulière avec un mouchoir orné de fin liseré doré. Un regard mêlant embarras et colère et des lèvres serrés animaient son visage, quand il ne se lançait pas dans de longues diatribes.

« ... Sergent , quelle idée avez vous la? Bien sur , vous me le répétez depuis dix minutes maintenant , nous devons aider les gens , protéger les gens , et cetera, et cetera ... Mais nous ne sommes pas des mercenaires Wynstan . Les caravanes ont toujours assuré leur propres sécurité de leur convois. Pourquoi cela changerai? Croyez vous que nous ayons assez d'hommes pour les disperser aux quatre coins de la Vallée et en plus leur demander de jouer aux gardes du corps ? Que deviendrai la Garnison si nous la vidons de la compagnie Egide ?

Soyez raisonnable...»

Eadric n'avait pas bronché.. Son regard posé sur les semelles des bottes de son  Lieutenant qui dépassait du bureau sans fond. Il les fixait depuis le debut du sermon. Détaillant les manques d'usures. Les soldats patrouillant de long en large avait toujours ces traces de cuir limé en divers endroits stratégiques de la chaussure . Velmer ne patrouillait pas, Velmer connaissait sa compagnie que sur le papier. On ne pouvait guère faire confiance à un gradé avec de telles bottes avait il finit par conclure dans un etat de réflexion second... Mais il est tout de même mon Lieutenant.

«Mon Lieutenant. La meilleure facon d'assurer la protection de la Vallée et de ses habitants , n'est elle pas de justement etre au plus près d'eux? J'accompagnerai , ainsi que deux soldats , le convoi. Je demande juste que le reste de la compagnie soit de sortie Monsieur et surveille avec attention les regions à risques . La Garnison est bien tenue par le Lieutenant Ryder et nos hommes peuvent se permettre pour cette journée d'etre offensif et nombreux en dehors.
Nous devons nous aussi , avec nos moyens , aider ces gens . Je ne parle pas que des convois Monsieur mais bien de toute ces personnes souffrants , luttant contre le feu , contre la destruction de leur demeure... Hagard et fuyant dans le désespoir.... Notre serment nous demande .. Non... Nous enjoint d'agir pour la sauvegarde du Peuple. Doit on se detourner de ceux ci simplement parce qu'ils viennent de l'Arche? Ou d'ailleurs? Ils fuient sur notre sol , ils demandent refuge sur le royaume de la R...»

Le Lieutenant l'interrompit sèchement

«Wynstan , allez donc au diable... Et appliquez donc à votre idée avant que je vous vois me proposer de nous muter au pied de l'Arche. Faites moi rapport après chaque convoi . Rompez!»

Le sergent s’était alors détourné , saluant . Un vague sourire en coin une fois dehors.

_________________
- Osgar Folmerson : Norn - Skaald aventurier
- Aundria Fernoir : Humaine - Vassale des Volderodh - [Vldh]                    
           

Autres personnages  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence Hivefield
Guide Suprême
avatar


Messages : 1509
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Jeu 20 Fév 2014 - 21:01


Camps de la marée sanglante. 38 heures après l'attaque.


Les gens allaient et venaient, marchant sans réelle motivation parmi les tentes de fortune. Ici un homme dont les cris de supplique déchirants appelaient à qui voudrait bien l'entendre des proches que personne ne reverrait jamais. Là une vielle femme assise au beau milieu du passage, le regard hagard, alors que les passants ne parvenaient à l'éviter que de justesse sans prendre le temps de s'arrêter. Il y avait aussi, de jeunes soldats de la garde du lion, perdus, qui n'avaient plus de nouvelles de leur unité et qui cherchait. Quoi ? Personne ne semblait plus s'en inquiéter... L'arche était perdue depuis longtemps.
Et puis il y avait cette odeur... Elle ne quittait jamais les campements. Celle des morts et de tout ce que le corps des vivants pouvait expulser dans les recoins de ce cloaque. Le miasme faisait des ravages sur les organismes...

Laynar remonta l'allée centrale en direction d'une tente qu'il occupait. Poussant le battant d'un geste fatigué, il s'y engouffra avant de se figer. Là, debout près du lit, attendait, le regard baissé, une jeune femme, à peine vêtue de ce qu'elle avait sans doute pu emporter au moment de l'attaque.
Devant le silence qui s'installait, il ne fallut pas longtemps au soldat pour comprendre ce qu'elle voulait. Les gens avaient tout perdu et beaucoup de femmes avaient quitté la ville avec à leur charge des enfants qu'il fallait dès lors nourrir ou emmener loin d'ici. Le désespoir commençait à pousser certains réfugiés vers des mesures extrêmes.

Laynar demeura interdit. Ce n'était pas tant l'innocence qu'était prête à sacrifier cette jeune femme pour quelques pièces qui le choquait, que le désir qu'il sentit dans une part de lui même de s'emparer d'elle sans poser plus de questions. Il s'était passé trop de choses ces dernières heures et l'afflux de violence finissait par transformer tous les hommes, même les plus déterminés. Il le sentait au fond... une part de lui avait envie de détruire quelque chose de beau.

Tous deux restèrent quelques secondes sans bouger et Laynar fut incapable ni d'avancer vers elle, ni de lui dire de sortir et ce fut une voix connu qui le tira de son dilemme.

« Lay ! J'ai pensé qu'elle te ferait plaisir. »

Un homme sortir d'un recoin de la tente avec sur ses lèvres le sourire de ceux qui avaient la chance de s'amuser de toutes les situations.

« Qu'est ce que tu fais là ? » Questionna Laynar
« En voilà une façon d'accueillir un vieil ami, Lay
- Fais la sortir ! »
Parvint-il enfin à dire.

L'homme envoya une petite bourse à la jeune femme et celle ci s'éclipsa rapidement sans demander son reste. L'homme se tourna vers le sergent, sans se départir de son sourire.

« Ça n'a pas été facile de te trouver, tu sais. En ville beaucoup s'inquiètent de votre petite escapade. Le haut conseil militaire à été sommé de prendre une décision afin de valider ou non la présence d'une escouade par ici. Si la réponse est non, je ne donne pas cher de votre peau. »

Laynar le laissa parler profitant de ce moment de répit pour se laver les mains et déposer ses armes ainsi que sa montre à gousset sur une table de bois. L'homme fit quelques pas pour s'emparer de la montre et la regarder de plus près.

« Voilà donc l'excellent travail d'Isra Khamsin. Extraordinaire. Cette femme est douée. » Il fit tourner la montre entre ses doigts. « Si seulement cette petite élonienne déployait autant d'ardeur à enfin écarter les jambes pour un Krtytien qu'à se plonger dans sa magie, la couronne trouverait un moyen de renflouer un peu ses caisses.
- Qu'est ce que tu veux ? »
Le coupa Laynar et l'homme répondit dans la foulé tout en jetant la montre sur le lit de fortune.
« Savoir si vous avez avancé. »
Le ton était soudainement moins cordial.
Laynar se tourna vers l'homme s'essuyant les mains dans un vieux torchon sale.
« Jordran à été récupéré. Aly s'en est chargé... 
- Excellent ! »
L'homme tapa des mains dans une attitude théâtrale. « L'inverse aurait été fâcheux pour vous comme pour moi. Gardez le sous contrôle... Et Ma'Graaf ? »
Laynar soupira.
« Nous le cherchons mais il nous faut plus d'informations... un nom c'est un peu vague
- Woh ! Woh ! Vous oubliez pour qui vous bossez les gars... »
L'homme vint tapoter le crane du soldat du bout de son doigt. « Réveille toi Lay. Les services vous donne un ordre, à vous de vous débrouiller avec. Et je vous conseille de vite le trouver et de l'exfiltrer avant que les abrutis du promontoire ne se décide à réclamer votre tête. »
L'homme fit quelques pas en arrière avant d'ajouter calmement :
« Notre reine et son brave capitaine ont trop bon cœur pour ne pas envoyer de renforts à l'Arche. C'est du côté du conseil des ministres que sa bloque sûrement. Il se peut que la situation évolue d'ici là... En attendant, on ne vous couvrira pas. En cas de pépins, vous êtes seuls.»
L'homme ajouta après un profond soupir.
« D'ailleurs, il me faut rentrer au palais sans tarder...»
Laynar acquiesça fatigué puis extirpa un dossier d'une sacoche avant de le lui envoyer. L'homme le réceptionna sans prendre le temps de l'ouvrir et interrogea le soldat du regard.
« J'ai mis par écrit les réflexions, d'Isra et un dénommé Caius à propos de veines magique. Y sont jointes les observations que nous avons pu faire au niveau du forage. Essayez de voir si ça concorde. »
L'homme se fendit d'un sourire
« Lay... notre brave oiseau de feu va vous adorer. »
Sans rien ajouter il quitta la tente, laissant le sergent seul avec ses problèmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ywain Hautelance

avatar


Messages : 1612
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   Ven 21 Fév 2014 - 2:34

« Prenez place Hautelance. »

Le détaché du Ministère indiquait un siège d'un geste désinvolte, auquel Ywain prêta à peine un coup d'oeil avant de se poster debout devant le bureau, les mains croisées dans le dos, les pieds légèrement écartés à la façon réglementaire des soldats en repos.

Ils se regardèrent en chien de faïence.

Malgré l'épuisement de vingt-quatre heures de débat ininterrompu, Silvio savourait ce moment. En six mois de rencontres glaçantes, c'était la première fois qu'il tenait le lieutenant entre ses mains, et il comptait en profiter jusqu'à la dernière goutte. Ils s'observèrent longuement, comme deux fauves prêts à viser la jugulaire. Au bout de trois minutes, Silvio céda.

« Ne tournons pas autour du pot, Ywain, commença-t-il sur un ton joyeux. après un long débat, le Conseil a décidé de refuser votre déploiement officiel dans l'Arche du Lion. La situation diplomatique est tendue, et présente des difficultés qu'il va nous être nécessaire de résoudre auprès des responsables concernés avant de pouvoir envisager le moindre engagement Krytien.»
Ywain ne bougea pas d'un cil. Silvio exprima une lippe déçue, mais il s'y attendait. La suite prenait pour lui des allures moins savoureuses, mais il était bien forcé de rapporter la décision officielle dans son entier.
« Le Conseil est néanmoins conscient de la gravité de la situation, et les terres de la Reine s'étendent jusqu'aux limites du territoire de l'Arche du Lion. C'est pourquoi il a été décidé que vos deux unités seraient déployées dans les Champs de Gendarran afin d'y coordonner les réfugiés civils, de sécuriser les routes et d'empêcher les exactions de toutes sortes liées à la situation de crise. Vous y serez exceptionnellement placé sous les ordres du seigneur Askel de Barentorn, qui se trouve déjà sur place avec l'ensemble de sa Maison.
- Un civil, monsieur ? demanda Ywain.
- Un noble, lieutenant, rectifia Silvio. Il existe des précédents.
- Devrons-nous suivre tous ses ordres, monsieur ? »

Silvio plissa les yeux. La journée avait été longue. Il agita le doigt depuis l'arrière de son bureau.

« A la lettre, lieutenant, et ne vous avisez pas de finasser. » Ywain demeura impassible. « Ca ne me serait pas venu à l'esprit, monsieur. »

« Votre statut jusqu'à nouvel ordre est le suivant : Vous n'êtes pas des représentants de la Kryte. Votre déploiement n'est pas un déploiement officiel de l'armée de Kryte. Vous serez des séraphins sur le territoire de Kryte. Votre présence là bas se borne à la stricte obéissance à un noble-né vassal de la couronne. Suis-je clair ?
- Limpide, monsieur.
- Alors vous pouvez aller annoncer la nouvelle à vos hommes et à ceux du TAGS. Et par la grâce de Lyssa, ajouta-t-il alors qu'Ywain franchissait à longs pas l'encadrement de la porte, prenez un bain ! Vous empestez la poudre.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Histoire Vivante] Attaque sur l'Arche du Lion
» Dos élevée lors de l'attaque de l'Arche du Lion
» Soirée clée du lion noir - Histoire Vivante episode 6 - mar 15 sept - 21h
» Au Quaggan piwate
» Les personnages clefs de l'Arche du Lion

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
GW2 RP :: Organisations & Guildes :: Kryte :: Ordres Militaires de Kryte :: Séraphins :: Bureau des affaires civiles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet