Forum communautaire rôleplay de GW2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Club "Les Dames"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympe Invictus
Radasse frigide
avatar


Messages : 814
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Club "Les Dames"   Mar 25 Nov 2014 - 22:09

Des précisions très importantes :

Pensé sur le même modèle que l'Académie Ambrosius Stern" et le Cercle, "Les Dames" a pour but d'offrir une toile de fond à un certain type de jeu. Aucun événement n'est au programme et les rassemblements potentiels ne seront pas prévus autrement qu'entre les membres eux-même. Aucun personnage membre de ce club n'aura d'obligation autres que celles données par le RP lui-même.

Des précisions importantes :

. Ce n'est pas une guilde. N'importe qui peut estimer être membre du club ou du personnel de maison en tenant compte des faits suivants :

Les Dames doivent avoir une réputation irréprochable. Tout scandale passé aura entraîné l'exclusion du membre pris en faute, et tout scandale futur entraînera également son exclusion.

Seuls les femmes sont autorisés à faire partie des Dames.
Seules les humaines sont autorisées à faire partie des Dames.

Il n'existe pas de lieu à proprement parler. Les Dames se réunissent pour causer chez l'un ou l'autre membre du club. Les hommes ne sont pas admis pendant ces après-midi de causerie et les époux sont gentiment mais fermement renvoyés à leurs activités respectives voire au Cercle pour ceux qui en font partie.

"Les Dames" a été fondé bien plus tard que le Cercle, alors qu'une jeune femme tout juste diplômée de l'Académie Ambrosius Stern s'était offusquée du refus qui lui avait été opposé lorsqu'elle avait voulu rejoindre le club des gentlemen. Réunissant un groupe de ses compagnes aux idées avant-gardistes féministes, les jeunes dames ont fait enregistrer officiellement leur nouveau club dans les archives de la ville sous le regard bienveillant et légèrement moqueur de leurs époux.

L'entrée dans le club est traditionnellement réservée aux ressortissantes de l'Académie Ambrosius Stern, mais le réseau de femmes s'est rapidement étendu au fil des connaissances de connaissances. Aujourd'hui, nombre de jeunes dames de bonne conduite viennent aux réunions de manière informelle du moment qu'elles ont été présentées par une habituée du club.

. "Les Dames" existe depuis longtemps. Contrairement à l'Académie, il n'a pas été fermé au cours des dix dernières années. C'est en 1316 qu'il a été permis à des femmes n'ayant pas étudié à l'Académie d'intégrer officiellement le club, son nom s'est alors raccourci : Du Club des Dames anciennes élèves de l'Académie Ambrosius Stern, il est devenu "Les Dames".

. "Les Dames" ne possède pas de lieu à proprement parler, et se trouve virtuellement dans tous les salons féminins des dames de Kryte. On se réunit chez l'un ou chez l'autre pour parler de choses courantes, tricoter des écharpes pour les réfugiés, broder des écussons pour les Séraphins, préparer des paniers repas pour les orphelins et occasionnellement se plaindre de son mari.


Des détails pour ceux qui en ont besoin :


Tenue correcte exigée.
Les jeunes femmes admises ont au moins terminé leurs études.
Les jeunes filles en âge de se marier sont tolérées si leur mère est une membre du club.
Le club compte une dizaine de femmes et plusieurs dizaines de contacts liés à la solidarité féminine.
Les dames du club ne possèdent aucun signe distinctif.
En dépit de leur apparence comme il faut, la majorité des Dames sont des intellectuelles.
Les "Dames" se basent sur un important réseau de femmes du monde à travers la Kryte pour effectuer des actions bénévoles en faveur des pauvres et des nécessiteux.
Des réunions non obligatoires se tiennent régulièrement autour d'un thé. Elles se tiennent généralement par groupes de trois ou quatre personnes, voire plus dans le cas d'actions groupées comme la couture ou le tricotage.
Les règles appliquées lors des réunions sont celles imposées par la maîtresse de maison.
Ce qui se dit dans l'enceinte du club - particulièrement les cancans échangés - a toutes les chances d'être répété, amplifié et déformé avec le charme exquis dont font preuve les femmes quand elles parlent trop.
Les femmes qui le fréquentent sont des dames du monde, des intellectuelles ou placées à des postes de pouvoir quand elles ne sont pas les épouses d'hommes placés à des postes de pouvoir.
Dame Esmé "Ravageuse" Harrison est la fondatrice et doyenne du club. Son esprit caustique et sa volonté inébranlable ont fasciné trois générations d'hommes et elle a déjà enterré deux maris. Le troisième, de vingt ans son cadet est membre du Cercle et mène une carrière prometteuse dans le Ministère. La plupart des réunions se tiennent chez elle à son initiative et concernent généralement des oeuvres caritatives.



Pour mieux situer l'esprit des Dames en jeu :



Olympe était en train de permettre à un valet de la défaire de son manteau dans le vestibule quand une voix stridente et tremblotante l'apostropha depuis l'encadrement d'une porte : "Ma chèèèère mais où donc étiez-vous donc passée !"

Olympe sourit tendrement à la petite vieille qui se pressait vers elle en s'appuyant lourdement sur deux cannes et qui fit impérieusement signe au domestique de s'éloigner. Esmé Harrison portait avec dignité les coupes froufroutantes qui se trouvaient encore à la mode du temps de ses quarante ans au siècle dernier et critiquait souvent durement les tenues impudiques dont la nouvelle vague couvrait les femmes ces dix dernières années, si l'on pouvait appeler cela couvrir. Sa main veinée de bleu agrippa lourdement le bras d'Olympe qui en supporta le poids en veillant à ne pas se déséquilibrer elle-même. Dame Harrison l'entraînait déjà avec enthousiasme vers le grand salon où des voix se faisaient entendre et s'exclamaient en choeur.

"Et voici mes dames, disait la voix sensuelle d'une jeune femme, notre modèle vibrant activé par magnétisme. Trois vitesses, le revêtement cuir se fait en cinq couleurs. Un objet esthétique et précieux in-di-spen-sable dans votre boudoir.
- Ooooh" fit le choeur des femmes, et les exclamations de reprendre.

La vision du salon était dans un désordre enchanteur. D'un carton à chapeaux dépassaient des étoffes aux couleurs vives, des voiles brodés, des guimpes noires d'une incomparable finesse. Une fenêtre dont on avait tiré les rideaux filtrait un soleil jaune qui illuminait les fauteuils précieux à coussins crème. Un bouquet de fleur savamment arrangé ornait un coin de la pièce en vis à vis avec un tableau charmant qui représentait une ondine au bord de l'eau.
Quatre dames rieuses entouraient une démonstratrice qui tenait entre ses main une brosse métallique dernier cri dont les dents tournaient et vibraient en rythme lorsqu'elle pressait un bouton situé sur le manche. Une cinquième avait accepté de se prêter à l'expérience et se tenait en riant sur un tabouret pendant qu'on bouclait unes par unes ses mèches de cheveux à l'aide de l'appareil. Olympe pressa amicalement le bras d'Esmé. Le salon n'avait pas changé
Revenir en haut Aller en bas
Héloïse Volderodh

avatar


Messages : 196
Date d'inscription : 08/03/2014

MessageSujet: Re: Club "Les Dames"   Dim 28 Déc 2014 - 12:34

Héloïse Volderodh appartient bien entendu à ce club.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Club "Les Dames"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GTI Club - Supermini Festa!
» Adeptus Colores, Club de Canéjan, soirées 40k 2ième et 4ième samedi du mois
» Question au sujet de GTI Club (Konami)
» 5 Drôles de dames
» Statuts d'Aronis, du Club Aronis, ou du forum Aronis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GW2 RP :: Les Essentiels :: Guildes :: Autres...-