Forum communautaire rôleplay de GW2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat sur les soeurs de la honte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Débat sur les soeurs de la honte   Mar 11 Aoû 2015 - 14:44





Discourt de Tancrède au ministère, le 40e jour du scion 1328.


"Excellences.

Les rumeurs de persécutions d'une femme, hier dans les rues de la ville, par une foule de fanatiques conduis par ces prétendues soeurs de la honte, dont les sinistres cloches raisonnent comme l'échos lointain où l'on persécutait les Krytiens pour des moeurs contraires au pouvoir, est une insulte de plus à l'esprit de tolérance prôné par sa majesté Jennah et une atteinte envers la dignité de l'humanité dont la Kryte est le phare.
Nous ne voulons pas dans nos rues d'inquisition ni religieuse, ni morale, moins encore lorsque celle ci-attise les braises d'une révolte sociale contre un membre de gent patricienne de Kryte.
La Kryte ne se laissera pas avoir par un nouvel Alessio et nous devons rester vigilants en temps de guerre car nous connaissons désormais le prix à payer à ceux qui appellent à punir les écarts envers la morale.

Demain, si nous ne réagissons pas, c'est une foule croissante qui se pressera devant ce ministère et devant les portes du palais de sa majesté pour réclamer une plus grande rigueur morale et religieuse.
La Kryte doit être impitoyable envers les fanatiques qui oseraient encore imposer au Krytiens une conduite a tenir, ce rôle étant dévolu à sa majesté qui seule, par le biais de ses institutions et de ses forces armés, a pouvoir de punir les sujets de Kryte.

Toute persécution de Krytiens par la foule doit être durement réprimé. Il est immoral et blessant que l'on poursuive une femme nue dans les rues de la ville et que l'on exhorte la foule à son agression. Cet acte est l'acte de trop et le gouvernement ne doit rester inactif face a de telles dérives.

Aussi je demande l'examen d'un décret interdisant la manifestation de ces soeurs de la honte. Sommes nous encore un état de droit ou avons nous définitivement sombré dans la résignation la plus absolu en face de la stupidité humaine ?
Le peuple ne fait pas la loi !!!

J'appelle au démantèlement immédiat de ces groupes de fanatiques et demande au conseil de se prononcer dans les plus brefs délais avant que cette escalade ne nous conduise à une nouvelle guerre civile.

La parole est à mes pairs."





Revenir en haut Aller en bas
sympathisant séparatiste

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mar 11 Aoû 2015 - 16:57

"Tant que Ces Soeurs de la Honte ne s'attaquent pas à ce que l'ont boit dans nos verres....

*quelques rires fusent*

"Au delà de la question du danger avéré ou non que représentent ces femmes pour le royaume, il faut plutôt s'interroger sur les problèmes que révèlent de tels comportements!

Je n 'irai pas par quatre chemin: Alors que nos soldats, hommes et femmes, crèvent par delà de nombreux fronts, Ce royaume et particulièrement cette cité devienent un bordel innommable ou on compte bien moins de volontaire pour servir le royaume que de volontaires pour se vautrer dans le stupre et la luxure!!!!

Et nous sommes bien loin d'être EXEMPLAIRE EN LA MATIERE!


*pointe du doigt le ministre Elyse Lunesprit*

Bientôt des hordes d'ambassadeurs des autres races se presseront ici en masse non pas pour des raisons diplomatiques mais des envies bien plus basses qui ne cessent de ternir le ministère et la couronne!
Mais son excellence Lunesprit ne saurait être la seule en cette assemblée à trainer des rumeurs concernant des comportements....AMORAUX.
Et comme le disait ma feu grand mère: "il n'y a pas de trahison sans charr". adage plus communément compris en Kryte comme"il n'y a pas de fumée sans feu".

C'est cela qui est sans doute plus problématique...le fait que ces femmes ne fassent que mettre en lumière des comportements, des faits, des incidents que le mot INDECENCE ne saurait à lui seul définir!
Des attitudes qui persistent, qui s'incrustent et qui entâchent TOUTES les couches de la société krytienne!
C'est là le réel danger que représente ces femmes, et le mot danger ne saurait être entendu ainsi qu'en fonction de ce que l'on a à se reprocher!


Alors je le dis ces femmes ne sont pas un DANGER pour moi et tous les individus sains de ce royaume!!!

*tend son bras vers le plafond, quelques applaudissements retentissent*

*il reprend en tonnant:*

"Et puis quoi????le ministère aurait à légiférer en matière de FOI!!!!!SOMMES NOUS AU DESSUS DES FEMMES ET DES HOMMES DE FOI???Serions nous au dessus des représentants des SIX??? et de fait nous mettrions nous au dessus de nos dieux??? si il doit y avoir une régulation a effectuer c'est au CLERGE de s'y atteler et non à nous autres qui sommes profanes!

Il en est de même de la morale, qui ne saurait être question de lois et de règles mais bien d'exemplarité et d'éducation!

En tout cas je vous l'affirme :Non Monsieur Volderodh, vous n'aurez pas ma liberté de prier ou de croire!!!!"


*retourne à sa place sous autant d'applaudissements que de huées*

_________________
"Si c'est bien, c'est Ascalonien!" D Belroth, Ministre et ancien sergent de l'Avant Garde d'Ebon
Revenir en haut Aller en bas
Armaggion



Messages : 531
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mar 11 Aoû 2015 - 17:18

Citation :
Excellence Volderodh,

Votre contre-feu pour protéger le sieur de Belth est savoureux, mais s'il fallait s'enquérir de chaque fait divers pour le régler à coups de commissions et de décrets, j'ai bien peur que nous n'y passions notre temps quand nous avons bien mieux à faire pour améliorer le quotidien difficile de notre bon peuple de Kryte.

Loin de moi l'idée de cautionner la violence quelque elle soit. Sans doute même certaines réactions ne sont-elles pas totalement dénuées de fondement. Je remarque toutefois qu'il s'agit encore du même, quand bien même ne fut-il pas le seul, hélas, loin de là.

Je gage que tout ceci amuse beaucoup les uns et les autres, si bien qu'au lieu de m'investir dans une croisade aussi vaine contre une courte poignées de religieuses aux idées bien arrêtées, je préfère laisser les forces de l'ordre faire leur travail, armées de l'arsenal juridique en vigueur.

Quant à parler d'état de droit en danger dans notre belle capitale, il me semble qu'il y a là encore une notion des priorités qu'il faudrait probablement revoir quand on a conscience du nombre de criminels qui rôdent sur les routes et jusque dans nos murs, armés d'autre chose que d'une langue acérée.

Et s'il vous plait... guerre civile... vous galvaudez les mots d'une façon que je me refuse à qualifier. Un peu de sens de la mesure, que diantre. Quelle expression emploierez-vous lorsqu'elles seront cinq ? Une horde flamboyante ? Une légion sanguinaire ? Des armées tourmenteuses ?

Mon avis en quelques mots : L'été est beau et chaud. Il est urgent d'attendre, de raison garder et de calme rester. Je vous demande de vous... détendre et de profiter des plages de sud-soleil pendant la trêve parlementaire en améliorant, par votre présence, l'ordinaire de quelques soldats qui prennent des permissions bien méritées avant d'aller de nouveau défendre nos frontières extérieures ou intérieures.

Je passe la parole à mes pairs.


_________________
Aelwenn "Talisman" de Coursic | Emrys Wyrmalion | Endherion Wingolth
"Râlons moins, jouons plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mar 11 Aoû 2015 - 20:35

L'Augure Gabriel s'exprimant rapidement, au sortir du Temple :

Loi et Morale ne font pas toujours bon ménage. Est-il mieux de cautionner un hors-la-loi moralement juste, ou un juge moralement condamnable ?

Se bataillent sans cesse pouvoir, ordre et nos notions manichéennes. C'est une question, une question de choix... Ces femmes ont fait le leur, et je ne peux le leur reprocher. Je vois dans leur oeuvre une volonté morale "bonne" et des pratiques "illégales" troublant l'ordre public.

Kormir, seule, tranchera.
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mer 12 Aoû 2015 - 11:14



Tancrède se leva, et descendit dans l’amphithéâtre, pour reprendre la parole devant ses pairs et répondre aux excellences Aelwen et Belroth, sous les applaudissements de la ligue Salmaïque.

« Encore une fois, on voit ici la lâcheté de certains représentants du pouvoir public trop apeurés pour lever le petit doigt et je ne suis pas surpris de voir un extrémiste ascalonnien parler en résonance avec la ministre Aelwen de Coursic. »

Les membres de la ligue Salmaïque firent grand bruits contre les balustrades de bois du ministère et Tancrède poursuivit, vêtu de sa tenue de deuil, sa voix s'élevant dans une colère mesurée.

« Une femme, nue, se fait poursuivre et lyncher dans la rue, par une foule perverse et excitée et c'est elle que l'on montre du doigt. Ce serait elle le coupable de cette sordide affaire. Son crime, excellences ? S'être bien entendu livré à un acte sexuel. »

Il prit une pause, observant l'assemblée longuement avec un sourire ironique.

« Ah... la voilà, la sexualité, tant décriée. Cet organe de fantasme qui fait frémir les consciences. »

Quelques sourire accueillirent ses propos et il se tapa le front de culpabilité.

« Comment ne pas le voir, bien sur ? La sexualité est la cause de la guerre. J'irais même jusqu'à dire que les femmes sont probablement par leur comportement indécent, les responsables de nos échecs sur le front. Qu'attendons nous pour lancer des comités populaires pour tondre les prostitués et jeter dans les rues les femmes infidèles ? Assurément, nous auront au moins Belroth et de Coursic pour applaudir des deux mains et avec un peu de chance, nous convaincrons le Promontoire d'aller combattre en masse sur le front. Nous aurions dû nous apercevoir que la combativité de notre séraphin le plus illustre, capitaine de nos armées, n'était dû qu'à son inaliénable continence. Voilà enfin la solution, délivré par son excellences Belroth ! Poussons nos braves soldats à être de fieffés onanistes ! »

Il y eu des éclats de rire dans l'assemblée et il furent stoppés nets par la voix tonnante qui repris aussitôt.

« Moi je dis que les causes de l'échec de la Kryte ne sont pas tant les mœurs de ses habitants que la lâcheté de ceux sensés les représenter. Ces ministres qui ont appris à faire des concessions avec l'idée de justice quitte à détourner le regard de peur d'être à leur tour montrés du doigts. Ils sont là, les mêmes gens qui dans le temps ont applaudit Alessio puis concédé tout pouvoir aux soldats de la foi. Car n'est il pas dit dans nos textes que : « Saul D'Alessio s'en revint transformé à la civilisation, ceint d'un manteau d'un blanc immaculé à l'image de sa pureté d'âme ».
La voilà la cause des guerres !
L’HYPOCRISIE ! »

Des applaudissement s'élevèrent des tribunes de la ligue salmaïque couvrant a peine la voix qui poursuivait.

« Celle de ceux qui poursuivent en beuglant une pauvre femme nue dans les rues et celle de ceux qui leur donne raison au nom de la morale. Cette morale que les hypocrites exhibent fièrement d'une main pour justifier la violence de l'autre.
Car comme le disait, Caton, l'un de nos illustre prédécesseurs : « Vider un principe de son sens, c'est confier la liberté à l'arbitraire ! »

Pointant Belroth et Aelwen de son doigt, il poursuivit malgré les applaudissement de la ligue Salmaïque.

« Vous qui vous réjouissez du haut de votre pied d'estale de l'agression de cette jeune femme au nom de la morale, lequel d'entre vous ne s'est pas une seule fois vautré dans la volupté ? Et lequel de ces porcs, ayant agressé cette femme n'a jamais commis la faute de s'abandonner entre les bras d'une autre ? Lequel d'entre vous, excellences, est-il à ce point immaculé de toute tache morale qu'il n'ait pas a rougir du sort réservé à celles que la vindicte a livré à la foule. EN VÉRITÉ NOUS SOMMES ICI TOUS COUPABLES DE FAUTES MORALES ET AUCUN DE NOUS NE PEUT FAIRE JUGEMENT D'UN DE SES CONCITOYEN POUR DES FAUTES QU'IL A LUI MÊME COMMISE. « QUE CELUI D'ENTRE NOUS QUI N'A JAMAIS FAUTÉ, OSE JETER LA PREMIÈRE PIERRE A CETTE PAUVRE FEMME ! »

Tancrède laissa la ligue Salmaïque invectiver ses adversaires sous des huées, mêlées d'applaudissements ainsi que les mots "hypocrites" répétés inlassablement et un jeune serviteur du ministère lui apporta un verre d'eau, qu'il prit le temps de boire pour se désaltérer. Ce n'est que lorsque le calme fut revenu par les appel du responsable de séance, qu'il reprit d'un ton plus modéré.

« Bien au delà de vos prérogatives de ministre dont l'honneur qui vous échoie devrait vous pousser à prendre systématiquement la défense des plus faibles et des persécutés, la décence humaine devrait à elle seule vous mener à vous insurger du traitement infligé à celle que l'on a traînée dans la boue. Car aucune femme – aucune ! – ne mérite d'être ainsi humilié par une foule de porcs et il en va de la conscience humaine, de condamner un tel châtiment à l'égard de l'une de nos compatriote qui n'a à aucun moment violé les lois de Krytes plutôt que de chercher à justifier l'obscénité d'un tel geste ! Les véritables criminels de la morale sont ceux la même qui ont osé poursuivre cette femme nue dans les rues du promontoire et  je fais partie de ceux qui n'accepteront jamais que l'on bafoue au non d'une quelconque morale religieuse, la dignité humaine qui sied à tout sujet de sa majesté ! »

Il prit une inspiration avant de se tourner vers Aelwen de Coursic.

« Excellence de Coursic, votre tentative de faire glisser cette discussion sur le cas du sieur de Belth est pathétique. Ayez au moins la décence, à défaut de l'intelligence politique, de rester sur le sujets qui nous préoccupe plutôt que de tenter de minimiser la honte qu'inflige à ce royaume, le spectacle d'une femme nue, poursuivie dans les rues de la ville par une foule de fanatiques. Si vous préférez, au sort des femmes maltraitées, celui du sieur de Belth, je vous enjoins à lancer un autre débat ou à aller en discuter en tête a tête avec lui. Ce qui relève de vos fantasmes concernant Eskel de Belth ne regarde pas cette noble assemblée et rassurez vous, aucun parmi nous ici, n'ira vous traîner dans la rue en agitant des cloches, pour vous reprocher vos lubies pour le moins insistantes. »

Quelques applaudissement de la ligue Salmaïque et il se tourna vers Belroth.

« Quand au point qu'a soulevé son excellence Belroth concernant sa question de savoir si nous autre ministres serions au dessus des hommes de foi, je lui répond ainsi : NOUS LE SOMMES ! »

La ligue salmaïque se leva d'un bond pour acclamer cette affirmation et il poursuivit d'une voix rugissante.

« Qu'un seul homme de foi m'expose son mandat délivré par les six et je lui opposerai celui que nous a délivré le peuple de ce royaume et sa majesté Jennah, reine de Kryte et regente d'Ascalon !

Qu'un seul homme de foi me sorte les lois condamnant la liberté d'un acte charnel entre deux individus adultes et consentants et je lui opposerai les lois fondamentales de notre royaume garantissant la liberté des Hommes et des Femme qui le composent !

Et qu'un seul homme de foi m'exhorte, au nom de la religion, à placer les six au dessus de notre souveraine et je lui opposerai que ce royaume a déjà obtenu sa victoire contre l’obscurantisme par l'entremise de la lame brillante et de la reine salma et si besoin est de rappeler notre héritage et le droit pour chaque individu de conquérir sa liberté de conscience, LA LIGUE SALMAÏQUE SERA LÀ POUR S'EN ACQUITTER, AU NOM DE LA MÉMOIRE DE NOS PÈRES ET DE SA MAJESTE SALMA ! »

Les membres de la ligue Salmaïque se déchaînèrent en applaudissement et en invective contre le camps des indépendantistes Ascalonien et la ligue bien pensante d'Aelwen de Coursic et il en fallut de peut que les ministres n'en viennent au mains.







[La parole est à un autre ministre]




Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mer 12 Aoû 2015 - 16:00

*Elyse descendra de ses petites jambes, les marches, avant de saluer l'assemblée.*

Ministres,

Monsieur Belroth, vous êtes un soldat et comme beaucoup d'autres de cette assemblée, votre désir le plus farouche est celui de bouteur les centaures... oh, attendez, non, vous c'est les Charrs, n'est-ce pas ? Qu'importe, votre désir de militaire n'est autre que celui de rendre aux hommes ce qu'ils ont eu un jour et ce, qu'importe la manière et qu'importe l'histoire.

Là où vous vous amusez à mettre des punaises rouge et bleu sur votre plan de bataille, Monsieur, je m'attèle à résoudre des problèmes autrement plus grave pour que la vie civile ne déborde pas sur votre besoin de guerroyer. Il faut que vous comprenez que tout en ce bas monde à son importance, autant votre épée, que mon entrejambe, à la résolution des problèmes de ce royaume et j'attendrais qu'une once d’intelligence vous foudroie, afin que vous puissiez comprendre, enfin, ces mots.

La sexualité n'est pas une tare, elle est une solution, mais si vous arrêtiez de fréquenter les bordels, comme le fait chaque fier Soldat après ou avant chaque batailles, peut-être verriez-vous qu'ils sont un tant soit peu différents que les citoyens qui vous ont élus et que vous jugez d'une généralité comme des "animaux" si je dois lire en travers de vos lignes ? Je vous prierais, en conclusion, de cesser de fantasmer sur ma personne lors de nos interventions publiques, quand bien même, qui aime bien, châtie bien, je gage ne pas accepter une pièce de votre solde pour me pencher en avant.

---

Fermons cette parenthèses, je ne sais trop comment assembler mes mots après le discours incroyablement riche en qualité de Monsieur Volderodh et ce, malgré les nombreuses causes qui nous séparent.

J'ai eu la chance de recevoir en audience ces vieilles femmes qui sonnait leurs cloches pour le plus grand malheur des oreilles de mon conseiller, le Baron Chantelieu et moi. Les actions très clairement discutable que semble évoquer Tancrède, n'ayant pas été mise au courant de celle-ci, je ne me permettrais pas de juger. Mais si elles sont avérés, alors ces femmes doivent être punies selon nos lois, qu'importe leur affiliation au clergé.

En revanche, il faut également voir l'avantage que le royaume peut tirer de ce genre d'ordre. Tant qu'elle n'agresse pas physiquement les gens et qu'elle se contente de hurler à qui veut l'entendre que Kormir n'accepte pas ci, ou n'accepte pas ça, je pense que nous devrions les tolérer et les encourager.

D'aucun penseront bien entendu que je suis une femme débauchée, disons qu'il y a des explications moins raccourcis et que ce n'est pas fondamentalement vrai et que je suis des préceptes bien particulier afin de ne pas m'égarer. Je trouve également que notre ville est actuellement en proie et de plus en plus de relâchement au niveau des mœurs sexuelles et quand bien même je les protèges et je brandit fièrement l'étendard de la liberté sexuelle. La tolérance, la dévotion et le vivre ensemble me paraissent également être une priorité à l'heure actuelle. L'instauration de quelques règles concernant l'atteinte à la pudeur ou l'élargissement de la loi concernant les troubles à l'ordre publique pourrait par exemple nous aider face à ce problème.

Ce qui nous amène à rajouter à la liste des choses à plancher pour la rentrée parlementaire.

• Se pencher sur l'attirance du clergé vis à vis de la population.
• Revoir le financement du clergé par le royaume contre des services d'intérêts publiques.
• Ajustement des lois sur les troubles à l'ordre publique et les atteintes à la pudeur.

Je vous remercie.

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mer 12 Aoû 2015 - 16:02

(PS pour la modération: l'édition semble impossible.)

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
sympathisant séparatiste

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mer 12 Aoû 2015 - 16:04

Quelques sympathisants du MPAA auront de temps à autres crier à l'attention de l'orateur (Tancrede Volderodh):
"mécréant!!!" ou "dictature royaliste!!!"  et paraitrait il que le ministre Belroth dans le chaos de la fin du discours ce serait fendu d'un bras d'honneur. Mais là, concernant la véracité de ce geste d'autres indiqueront que tout est question de perspective en fonction de son point de vue dans la salle.

Durant l'intervention de son Excellence Lunesprit et le passage sur les bordels,le ministre Belroth se sera levé de son siège, hurlant et brandisssant son poing "Qu'en savez vous Madame, je ne vous permets pas! Retournez sur votre trottoir!!" avant d'être invité par un assesseur à se calmer.

_________________
"Si c'est bien, c'est Ascalonien!" D Belroth, Ministre et ancien sergent de l'Avant Garde d'Ebon
Revenir en haut Aller en bas
Mâaki

avatar


Messages : 457
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Mer 12 Aoû 2015 - 18:09

La ministre Quelrec et sa conseillère la jeune Mimiru Yagyû écouteront attentivement le débat houleux. La ministre bien plus âgée et expérimentée en politique que ces jeunes jouvenceaux s'agitant au moindre fait sortant de l'ordinaire dans la Capitale, se contentera d'échanger quelques chuchotement avec sa nièce.

- " Voyez-vous jeune fille, une affaire comme celle-ci prend bien trop d'ampleur, et soulève bon nombre de débats inutiles. Ils ne se rendent pas compte qu'ils s'éloignent lentement mais sûrement du sujet initial. Pourtant, pour un cas tel que celui-ci, nous savons tous très bien que nous avons à faire à de simples fanatiques, qui interprètent de façon erronée les paroles du clergé, au point de les déformer pour "légitimer" des actes ignobles. Et ce dans le seul but de se déculpabiliser et de laisser libre court à leurs "jeux" répugnants comme trainer le peuple dans la boue en l'humiliant et en portant atteinte à la dignité de leurs cibles. "

- " Je l'avais bien compris madame la ministre. D'ailleurs il y a déjà des lois en place qui punissent de tels agissements, que ce soit au niveau du clergé ou des autorités royales. Donc normalement ne devrait-on pas convoquer une simple séance extraordinaire pour décider de la punition de ces malotrues ?"

- " C'est une alternative en effet. Cela occuperait quelques heures seulement après que le dossier concernant ces "sœurs" soit monté. En une après-midi il serait étudié par nous autres, puis suivie de la sanction approprié en accord avec les lois royales et cléricales. Mais ça ce serait seulement pour une affaire de très grande ampleur.
L'autre alternative est simplement de laisser agir le clergé et les séraphins".

- "Hum je vois. Tout ceci n'est qu'un débat stérile alors ?"

- "En effet ma chère nièce. Nous assistons actuellement à quelque chose qui s'apparente plus à une comédie, voir une parodie de débat politique, plutôt qu'un échange sérieux entre ministres. Nous sommes plus proche d'une mise en scène théâtrale que d'une réunion."

- "A votre intonation, cela parait être bien plus fréquent que ce que je ne pensais ma chère tante."

- " Bienvenu dans le système politique Krytien Comtesse. J'espère pour vous que vous aimez le théâtre sinon ce sera un calvaire que de me succéder." , dit-elle en affichant un sourire taquin vers sa nièce.

- " N'ayez craintes, je sais à quoi m'attendre." répliqua-t-elle, à son tour taquine.

Puis la ministre et sa conseillère reportèrent leur attention sur leur environnement, attendant de voir la suite du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Caliopée Darenfall
Vieille aigrie
avatar


Messages : 1168
Date d'inscription : 21/01/2015

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Jeu 13 Aoû 2015 - 10:44







Elizabeth assista avec un certain amusement à la scène qu'elle voyait, voyant que rien n'avait réellement changé dans les attitudes. Elle décida de s'avancer devant l'assemblée pour reprendre brièvement la parole.

" Consœurs, confrères,

Est-ce là l'image de notre cher Ministère Krytien ? Est-ce là des querelles futiles à celui ou celle qui aura le dernier mot sur des affaires qui ne concernent même pas le sujet initialement traité ? Les Sœurs de la Honte sont visiblement des femmes très pieuses sur les mœurs, tandis que les incroyants en nos Six Dieux sont de plus en plus nombreux, des groupes extrémistes voient le jour. Ne nous laissons pas berner par la discorde et le désaccord. Si ce que j'ai ouïe dire sur ces Sœurs est en effet réel, je demande à l'assemblée une enquête approfondie sur ce qu'elles sont, car après tout, elles ne sont à ma connaissance nullement reconnues auprès des Clergés des Six et sont ainsi des fanatiques, voir des parias qui n'ont aucunes autorités d'actions sur notre Royaume en ce qui concerne la législation et l'inquisition.

Il reste ainsi important de condamner les actes connus. Nous avons affaire à du trouble à l'ordre public dans un premier temps, mais les actes perpétrés sont dignes d'êtres considérés comme de la torture autant physique que morale et atteint la dignité des individus. D'après l'Edit du 10ème jour du Phénix 1328 ApE, nous pouvons également parler de mise en danger, d'usurpation de charges publiques, de coups et blessures...

N'oublions pas notre passé, ne refaisons pas les mêmes erreurs qui ont conduits la Kryte à êtres sous le joug de la tyrannie des fanatiques. Ne conduisons pas à nouveau la Kryte vers les Ténèbres. N'oublions pas pourquoi nos Clergés ont eut leurs autorités respectives diminués. Battons nous pour défendre le peuple, ce même peuple qui nous a chacun élu pour le protéger de ces déviances.
"

Elizabeth inclina gracieusement le buste devant l'assemblée, laissant le temps à chacun de réfléchir, puis reprit sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Takoda Valyena
Adoré par ses fidèles
avatar


Messages : 804
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Jeu 13 Aoû 2015 - 11:08

Une nouvelle silhouette attira l’œil en se dressant au milieu des gradins. Même si certains endiablés n'y prêtaient guère attention, occupés à insulter leurs opposants politiques, un certains silence fut marqué au niveau de la rangée centrale quand les ministres et conseillers reconnurent le Seigneur Takoda Valyena... Sans armure, vêtu de modestes atours noirs et d'une cape tout aussi sinistre.
La plupart ne l'avaient pas vu arriver au conseil, ce qui était rare en comparaison du vacarme qu'il était accoutumé de faire, dans son lourd harnois de métal.

Le ministre balafré avait le regard soucieux, souligné par des cernes profondes. Son teint blafard lui donnait une mine de malade, et il ne dit pas un mot en descendant les escaliers de bois.
Le cercle silencieux s'agrandissait, à mesure qu'il s'approcher du centre du concile entassé en hémicycle. Quelques chuchotements passaient d'une oreille à l'autre « Il vient de voir sa jeune fille lui mourir... » , « Que fait-il ici ? »


Ministres...

Sa voix de Stentor résonna dans l’amphithéâtre. Toujours aussi puissante, néanmoins, guère plus animée par cette rage de guerrier que par une tristesse immanquable.

Je vous conjure de cesser séant, l'animation de vaines hostilités d'avantage vouées à la nostre auto-destruction, qu'à la cause vraie de notre élection : Le Salut de notre Peuple.

Mes yeux essuient à peine leurs larmes, et les voilà mirer le chaos et la discorde parmi mes pairs. Assurément, vous êtes différents. Je regarde autour de moi, et j'y vois clairement des esprits vifs, des esprits forts. J'y vois des caractères forgés par les dignes mœurs d'hier, et des volontés d'offrir un monde de lumière et de progrès pour les générations de demain. J'y vois des assidus, des opiniâtres, des futés, des féroces, des clairvoyants, des passionnés...

Toutes ces différences sont votre force. Toutes ces divergences sont autant de raisons de vous montrer unis, pour offrir à la Kryte le visage d'un ministère endurci par sa polyvalence, et prêt à faire face à toute menace mettant en péril le bonheur de nos concitoyens.

Il marque une pause, sa voix se nouant un peu. Il passe alors sa main sur sa gorge en reprenant une longue inspiration, puis reprend :


Ces bonnes sœurs ne sont pas des centaures qui ravagent nos villages. Elles ne sont pas des draconides qui détruisent nos forteresses, ni même des terroristes qui assassinent nos proches.
Il ne sert, par conséquent, à rien de déployer une énergie bien plus utile ailleurs, pour les arrêter.


Il se tourne d'un quart et brandit son index à l'opposé de l'hémicycle, droit vers les Jardins de Roderick.


Nous nous trouvons au sommet du Promontoire Divin. Beaucoup usent de raccourcis. « Promontoire ». « Prom' ». Jusqu'à en oublier le caractère sacré de cette capitale. Le dernier bastion de l'humanité... ET, la preuve irrévocable de la ferveur de notre Race en la croyance aux Dieux qui nous ont... tant offert.

À ces mots, les poings exceptionnellement nus de Takoda, si ce n'est l'ornementation de sa chevalière et de son alliance, se serrent.


De part notre position dans cette société, nous avons obligation d'exemplarité. Nous représentons le peuple de Kryte, et je dirais même que de part nos origines ethniques à tous, nous représentons la civilisation humaine.
Nous ne pouvons pas traiter une affaire religieuse, une affaire qui touche jusqu'à l'essence même de notre race, comme n'importe quelle bagatelle. Nous ne pouvons pas choisir la facilité ou l'indélicatesse.


Il prend à nouveau une longue inspiration.


Néanmoins... Et c'est là toute la hardiesse qui incombe à nos positions, nous sommes également responsables de la préservation de notre peuple. Nous sommes responsable de leur sécurité. De leur pérennité. De leur prospérité. De leur sérénité. C'est à nous qu'il incombe de faire en sorte que chaque Krytien ait le droit au Bonheur, malgré les horreurs que la guerre et que les dragons nous apportent tel un cataclysme.

Et ceci, passe par le Respect de la Loi.
Par le respect des articles précédemment cités. Et de facto, par une action menée contre un excès, bien que mené pour une juste cause. Car notre Justice sait reconnaître le Bon coupable du Mauvais juge.



Je vous demande donc, Ministre Lunesprit, à vous qui avez déjà pris contact avec ces bonnes soeurs, de bien vouloir les convoquer à une commission ministérielle, afin de les entendre.
Je vous demande, à vous, Ministre Belroth, de leur rappeler l'importance de la préservation de la Foi, au sein d'une nation déjà trop endolori. De les remercier pour la voie difficile qu'elles ont choisi de suivre.
Je vous demande à vous, Ministre Volderodh, d'y défendre l'intérêt du peuple et de nos lois, en les rappelant de façon préventives et non coercitives à ces sœurs de la Honte, pour leur donner la bonne marche à suivre, dans la pratique de leur culte et de leur impact sur la population, sans avoir à endommager cette dernière.
Et puis je demande à chacun de vous de faire preuve de suffisament de cohésion, pour trouver la force d'allier vos différences sans animosité, et œuvrer d'un bras commun pour réparer un Royaume fêlé, usé, abîmé, mais jamais brisé.

Je vous demande cela comme un service. Je vous demande cela...



Il marque une pause, regarde autour de lui, certains ministres connus. Certains amis. D'autres illustres inconnus. Pour la première fois, il esquisse l'ombre d'un sourire.


Je vous demande cela comme un cadeau d'au revoir.
Car je m'en vais. Je quitte le Ministère. Je quitte le Kryte. Mais, comme chacun de vous - je l'espère - je ne renoncerai jamais à ce combat pour le salut de nos enfants.

Merci.


Il écarte son noir manteau, pour tirer une révérence courtoise, non sans rappeler l'artiste qui salue son public avant que le rideau ne tombe.
Il fait finalement demi tour, inspire un grand coup face à la splendeur des jardins, et du palais royal, juste en face. Puis il marche vers la sortie. Il part.

_________________

Fiche de Personnage
Revenir en haut Aller en bas
Armaggion



Messages : 531
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Ven 14 Aoû 2015 - 11:42

Après avoir consulté les membres de la ligue régalienne sur l'opportunité de se saisir sans tarder du ministre Volderodh pour qu'il rende compte de ses blasphèmes devant les autorités compétentes, elle fut tout simplement saisie par l'annonce du seigneur Takoda. Elle laissa à d'autres le soin de rappeler à l'impie l'aspect immanent et transcendant de toute magie et combien lui même avait contracté une dette terrible après avoir répandu sa cervelle sur le pavé krytien puis se hâta de rejoindre le seigneur Takoda, retardant autant quil le faudrait son départ en congés. Il ne serait pas dit qu'elle n'aurait pas fait sa part pour le faire revenir sur sa décision si tant est qu'elle eut la moindre chance.

_________________
Aelwenn "Talisman" de Coursic | Emrys Wyrmalion | Endherion Wingolth
"Râlons moins, jouons plus !"


Dernière édition par Armaggion le Ven 14 Aoû 2015 - 14:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Ven 14 Aoû 2015 - 14:33




« … la demande expresse à ce ministère de se saisir du ministre Volderodh pour le traduire devant les autorités compétentes pour blasphèmes... »

Tancrède écoutait, la joue posée contre son poing, dans un air ahuri, cet « autre », ce ministre sans nom, que de Coursic sortait quand elle n'avait rien d'autre à dire et il essayait tant bien que mal, alors que le ministre anonyme tentait des déblatérer des choses sans fondement , de se rappeler où il avait croisé ce gros tas à la voix molle. Peut être qu'Aelwen de Coursic en élevait plusieurs comme lui, en batterie, prêt à parler au moindre de ses commandement sur les sujets où la jeune femme n'osait se prononcer publiquement et Tancrède ne parvenait à s'ôter l'image d'Aelwen jetant du gain à des ministres de la ligue régalienne, dans un fond de basse cour.
« … que cet outrage soit hautement condamné par la Kryte car oser placer le ministère devant le clergé est un blasphème... »
« Ca y est ! Je le remet. » Fit le ministre Kairos en se penchant vers Tancrède. « C'est Raglen ! »
– Le mari de Fidulia ? » Demanda le ministre Arlon, assis de l'autre coté.
– Non, répliqua Tancrède à voix basse. Impossible... Raglen et moins gros que ça. »
« ...le respect des Dieux comme la chose la plus sacré de l'univers... »
« Ca pourrais se tenir. » Murmura à nouveau Kairos.  Sa sœur s'est brisé les deux jambes net, il y a un an. Chute dans les escaliers. L'homme aura déprimé et pris du poids.»
Arlon grimaça en secouant la tête tristement.
« La pauvre.
– J'ai une tante comme ça, fit Tancrède en secouant la tête, qui devait bien faire le triple du poids qu'elle aurait dû peser. Les médecins on diagnostiqué une boulimie dû à des humeurs féminines trop prononcées pour la mélancolie. Elle mangeait tout le temps...et quand elle ne mangeait pas elle pleurait. On a tout essayé pour l'empêcher de se ruiner ainsi, rien à faire »
« … cause de propos comme ceux-ci que les dieux nous ont abandonnés... »
Kairos secoua la tête, compatissant avant de murmurer vers Tancrède.
« Et du coup vous avez fait quoi ?
– On l'a envoyé à la ligue régalienne. »
Les trois ministres parvinrent de justesse à s’empêcher d'éclater de rire et Arlon dû enfouir sa tête contre son pupitre de bois pour ne pas faire tonner son hilarité dans la salle.
« … car Tancrède ne semble pas se rappeler de sa dette qu'il a contracté envers les six... et le caractère imm.....immanant et... transcendant de toute magie... »
« En parlant de bouffe, fit soudainement Arlon en se redressant. Son excellence Samaras, donne une petite réception chez lui ce soir. Vous y venez ?
– Sa femme sert toujours un petit gruaux d'orge au miel en dessert. » renchérit Tancrède « Une merveille !
– Je suis assez tenté par le gruaux. »
« … la cervelle de Tancrède s’étalant en bouillie sur le sol de Kryte, des morceaux éparses maculant de leur sang les pavés de la cité... »
Les trois hommes clignèrent un moment des yeux, avec un air de dégoût et Arlon grimaçant lâcha a voix basse :
« On oublie le gruaux.
– On oublie le gruaux... » Confirmèrent les deux autres.
« … pour cette raison que les mots de Tancrède sonnent faux et qu'il... »
« Ca ne nous dit toujours pas qui est cet homme. » Fit Arlon en fronçant les sourcils.
« Je vous dit que c'est Raglen ! » Insista Kairos.
– Raglen avait une petite barbe.
– Et bien il l'a rasé voilà tout. »
Tancrède ne parvint pas à s'empêcher de se fendre d'un bâillement, « l'autre » étant visiblement toujours en train de lancer des anecdotes, sans queue ni tête, pensant qu'elles suffiraient à donner suffisamment d'argument en faveur des sœurs de la honte.
« ... car la cervelle, nous le savons, est le siège des dieux qui vivent dans la raison humaine... »
« Ou est passé de Coursic ? » Questionna Kairos, un peu décontenancé.
« Je n'en sais rien. » Répondit Tancrède fatigué. « Elle entre et elle sort, au grès de ses fantaisies. Ce n'est pas comme si nous étions dans l'enceinte sacrée du ministère mandatés par sa majesté et le peuple pour nous pencher sur les problèmes du royaume. »
Arlon fit mine de se lever.
« Bon, Je vais lancer une motion de censure, qu'on passe à un autre.
– Attends, demanda Tancrède en levant la main. J'ai envie de voir si il va parler de ma relation avec ma cousine. »
Les trois ministres penchèrent un peu plus la tête, en fixant « l'autre ». Celui-ci dû prendre leur attention pour de l'intérêt car il remit un peu de vigueur molle dans le flot de ses paroles.
« Il va pas le faire...
– Moi je dis que si.
– Honnêtement si il arrive à le caser, je veux bien tenter de jeter une chaussure dans sa direction.
– Pari tenu. »
«  ...de ces producteurs de petits fromages trop souvent malmenés et qui peinent à nourrir leur famille face à des nobles trop riches, qui n'ont de nobles que le titre... »
« Il va pas le faire...
– Ils le font tous... »
« ...Blasphème enfin, lorsque son excellence Volderodh s'accouple sans remords avec sa propre cousine. Voilà pourquoi nous devons le mettre aux arrêts pour...»
Les bancs de la ligue régalienne éclatèrent de rire et Arlon se leva d'un bond pour crier :
« Je demande une motion de censure à l'encontre de la parole de cet homme – On ignorait toujours son nom – car je ne vois pas ce que la cervelle d'un ministre et le reste de ses propos viennent faire au coeur de cette noble assemblée dans un débat sur les sœurs de la honte !
– Motion acceptée ! » Clama d'une voix chevrotante le responsable de séance en frappant d'un bâton sur le sol. La parole est à un autre ministre ! »
Les bancs de la ligue salmaïque conspuèrent le mystérieux ministre dans un chaos d'invectives, alors que Tancrède et Arlon riait sur leur bancs et, dans la cohue, une chaussure fusa même vers l'homme qui se dépêchait de regagner sa place en dandinant.
 




Revenir en haut Aller en bas
Armaggion



Messages : 531
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 11:46

L'individu infiltré parmi les rangs de la ligue régalienne fut promptement identifié. Son siège vacant au milieu de la délégation salmaique fut rapidement une évidence pour tous hormis semblait-il les moins perspicaces. Néanmoins le choix fut fait de le laisser s'exprimer. Après tout, ses révélations étaient croustillantes ! Le tout aurait été du plus haut comique si l'individu - dont le nom échappait à la plupart et particulièrement aux régaliens - ne manifestait pas un violent émoi suite aux propos sacrilèges vociférés en plein hémicycle par un élu de son propre camp qui venait de cracher sur l'âme de la culture krytienne. Un émoi sincère et bien compris qui lui valu d'être reconduit avec une certaine reconnaissance dans ses propos rangs. Quant à la position de la ligue régalienne, elle avait déjà été exprimée de la façon la plus complète et satisfaisante pour que l'on ne juge pas utile d'en rajouter, et moins encore à grands renforts de porte-voix. Ceux qui avaient des oreilles pour entendre en avaient eu l'occasion et on ne pouvait que plaindre celui qui avait ainsi bafoué les Six quand viendrait l'heure pour lui de faire de nouveau appel à la magie ou, pire, de se présenter nu devant le prince de l'hiver.
On fit donc passer un message de commisseration et d'indulgence pour le malheureux égaré en espérant pour lui que ce suicide politique soit bien sa pleine et entière volonté, laissant au final à son propre camp le soin de faire le ménage en son sein.

_________________
Aelwenn "Talisman" de Coursic | Emrys Wyrmalion | Endherion Wingolth
"Râlons moins, jouons plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Mâaki

avatar


Messages : 457
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 14:15

La ministre Quelrec et sa jeune conseillère ne lâchèrent pas le débat une seule seconde. Même leurs échanges à voix basses se faisaient le regard rivé sur la personne au parloir, aussi peu connu soit-il.

- " Ca y'est je me souviens. Cette personne au raisonnement et une argumentation aussi bancale que celle d'un Ettin. Il est rapidement devenu une légende pour sûr. Une légende parmi les imbéciles. C'est celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Alors faites en sorte de l'éviter, ma chère nièce, ou sinon son idiotie risquerait de vous contaminer. Certains bons ministres sont tombés à cause de lui. Quel terrible fléau..." , balança la Ministre à la Comtesse Yagyû à voix basse, sur un air moqueur.

- "Oh... Je.. J'y veillerais ma chère tante.", rétorqua Mimiru sur le même ton, un fin sourire aux lèvres, amusée par sa tante.

- " Vous voyez ? Ne vous l'avais-je pas dit ? Nous assistons à une comédie, une parodie de débat politique. Et le mieux dans tous ça, c'est que nous n'avons même pas eu à payer nos places.", dit la Ministre toujours sur le même ton et le même air moqueur.

Les deux femmes ne quittèrent toujours pas le débat des yeux, arborant désormais une mine plus joviale qu'au début de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 15:02

Après quelques passages de ministres, la voix chevrotante du responsable de séance, doyens de cette assemblée en l'absence du legatus, s'éleva pour statuer sur les conclusions du débat.
« La requête de son excellence Volderodh à bien été notifiée par le greffier du ministère mais son excellence Valyena ayant posée une motion d'audience des sœurs de la honte mettant en arrêt provisoire toute décision ministérielle quant aux délibérés sur une possible condamnation publique des dites sœurs, le ministère note donc, par la voie de son greffier, la mise en suspend de la demande de son excellence Volderodh.
Si le conseil vote en faveur de l'audience des sœurs de la honte, aucune condamnation publique de ce ministère ne pourra être votée antérieurement à leur rencontre par notre noble assemblé. »
Le vénérable doyen pris un moment pour reprendre sa respiration sifflante et il sembla un instant sur le point de trépasser, se figeant dans un silence complet. Quelques ministres se regardèrent et de jeunes serviteurs étaient sur le point d'intervenir pour vérifier qu'il fut bien vivant, avant que celui-ci ne se remette à bouger pour continuer de son ton monocorde.
« Le ministère engage donc les ministres présents à voter à main levée sur la question suivante : Le ministère est il prêt à recevoir en audience les sœurs de la honte conformément à la demande de son excellence Valyena.
Que les Ministre favorable à une rencontre avec les sœurs du silence se signalent. »




[Rappel, il doit y avoir l'unanimité des PJ ministres pour considérer qu'il y a une majorité valide pour le vote d'une motion]
Revenir en haut Aller en bas
Hope Griffin

avatar


Messages : 351
Date d'inscription : 13/03/2015

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 15:24

Hope Griffin, représentante de la cité de Noirfaucon, lèvera simplement la main pour montrer son accord pour une audience avec ses femmes. Elle ne dira rien de plus. Son visage est resté neutre tout du long.
Revenir en haut Aller en bas
Zyl
Noticed by Sempai
avatar


Messages : 2353
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 15:32

Précision HRP:
 

_________________

Stered des Phalènes - Astronome Anarchiste
Janus le Fol - Fée Fabuleuse
Gahr de l'Ouest - Double Droite
Vée - Combattante Clone
Liuaith - Flamme Fatale

Ainsi que:
 

Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 15:35

HRP:
 

Tancrède aura levé la main pour valider la motion d'audience.


Dernière édition par Tancrède Volderodh le Sam 15 Aoû 2015 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caliopée Darenfall
Vieille aigrie
avatar


Messages : 1168
Date d'inscription : 21/01/2015

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 17:36

Elizabeth aura également levé la main, quelque peu hésitante au vu de la situation.

_________________
" Si ce qui ne me tue pas me rend plus fort, avec ce que j'ai pris dans la gueule je devrais être immortel. "
Revenir en haut Aller en bas
Armaggion



Messages : 531
Date d'inscription : 27/09/2012

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Sam 15 Aoû 2015 - 21:16

Talisman étant sortie à la suite du ministre Valyena, elle ne put participer à la suite.

_________________
Aelwenn "Talisman" de Coursic | Emrys Wyrmalion | Endherion Wingolth
"Râlons moins, jouons plus !"
Revenir en haut Aller en bas
sympathisant séparatiste

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Dim 16 Aoû 2015 - 9:17

Le ministre Belroth vote en faveur de cette audience.

_________________
"Si c'est bien, c'est Ascalonien!" D Belroth, Ministre et ancien sergent de l'Avant Garde d'Ebon
Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Dim 16 Aoû 2015 - 9:41

- roule des yeux, elle a déjà donné cette audience aux sœurs de la honte, sa main restera baissée. -

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   Dim 16 Aoû 2015 - 12:21




La voix chevrotante du doyen rendit son verdict après le vote.
« La majorité n'est pas dégagée pour que le ministère accepte de recevoir les sœurs de la honte. Néanmoins, il y a suffisamment de voix pour remettre en délibération la demande de son excellence Takoda lors de la prochaine session ministérielle. D'ici là, le ministère ne pourra se prononcer sur une condamnation officielle des dites sœurs. La motion est suspendue. »
Prenant une nouvelle feuille d'une main tremblante alors que les ministres y allaient de leur chuchotements, il lança la suite de l'ordre du jour.
« La parole est à présent à son excellence Morden Fairloc concernant la demande des habitants de Shaemoor, relatif à l'assainissement des fosses de... »

… et ainsi se poursuivirent les longues discussion du ministère, en cette chaude journée d'été.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat sur les soeurs de la honte   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débat sur les soeurs de la honte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vente de soeurs de bataille
» [ACHAT]Soeurs du crépuscule sans dragon
» J'ai honte...
» Les soeurs magus :
» Problème dans "La volte-face des soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GW2 RP :: Organisations & Guildes :: Kryte :: Ministère :: Hall du Ministère [RP]-