Forum communautaire rôleplay de GW2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loi relative à la sécurité de l'état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Loi relative à la sécurité de l'état   Ven 22 Jan 2016 - 22:16

[size=40]
LOI BARTHOLOS
[/size]


Tancrède pris la parole devant ses pairs d'un ton grave.
« Excellences.
Aujourd'hui grandit une nouvelle menace.
Hors des frontières de Kryte, se croyant à l'abri de nos lois, se montent des organisations criminelles  dont les objectifs sont entièrement tournées vers l'attaques des intérêts Krytiens sous toutes leur formes.
Parmi eux, de nombreux pirates dont les membres d'équipage de la Belladone ne sont qu'un exemple et qui commencent à inonder les rues de la capitale pensant que leurs méfaits, hors de notre juridiction leur épargne les représailles de la Kryte.
Nos dernières informations les concernant font état, au sein d'un de leur repère dans les côtes de la marée sanglante, d'un nombre important d'esclaves dont de nombreux enfants utilisés à satisfaire les plus immondes désirs. Nous ne connaissons pas encore le nombre exact de Krytiens parmi ces esclaves mais tout porte a croire qu'une part d'entre eux auraient bien été capturés sur les cotes de Kryte par diverses organisations criminelles.

Il est inconcevable que des gens agissent de la sorte, insultent la Kryte et les valeurs de sa majesté, menacent des citoyens de Kryte, portent des attaques contre la couronne, en se pensant hors d'atteinte de nos lois.

Trop longtemps nous avons eu tendance à traiter nos criminels sur le même pied d'égalité en apportant une réponse juridique impossible et ce faisant, nous avons crée pour ces gens des niches au cœur de notre système législatif où il ont pu opérer sans être inquiété par nos lois.
La vérité est que si certain criminels relèvent de délits ou de crimes auxquels la loi peut et doit apporter une réponse, certains autres relèvent ni pus ni moins d'acte de guerre contre la Kryte.

Certaines organisations ne veulent ni plus ni moins que la destruction de ce royaume et de ses institutions et notre seule réponse envers ces gens ne doit pas être différente de celle que nous proposons aux centaures ou aux mordrems.

Car nous ne devons pas oublier que nous sommes un royaume en guerre et que dans la lutte qui s'engage entre nous et l'adversité, ne se joue pas seulement notre confort de vie. C'est de notre survie qu'il s'agit et à chaque fois que des ennemis de la Kryte frappent, qu'ils soient centaures, mordrems, ou membre d'organisations criminelles, nous devons avoir en tête notre droit absolut à pouvoir nous défendre en tant que nation agressée.

Aussi, et devant la multiplication des provocations à l'égard de la kryte, je demande au conseil des ministres l'adoption d'une loi relative à la sécurité de l'Etat comprenant :

–  Des modifications de l'appareil pénal.
–  Des décrets relatifs à la simplification des procédures judiciaires contre les ennemis de la Kryte
–  Un décret relatif au renseignement afin de coordonner l'ction des trois ordres militaires dans la défence de l'Etat. 
–  La mise en place d'unités de réserves pour le compte de l'armée séraphine.»


Rajustant ses papiers sur le pupitre pour prendre le temps de les classer il mit une petite paire de lunette à ses yeux avant de reporter son regard sur ses confrères, alternant entre l'assemblée et les dossiers posés sous son regard

« Excellences, voici les différentes disposition de cette loi qui permettra enfin à la Kryte de répondre efficacement à tous ceux qui oseraient la défier. »

Prenant un profonde inspiration il se lança dans l'énumération complexe des différentes points de la loi.

« Il est important d'enfin doter l'Etat de l'arsenal juridique permettant de reconnaître l'état de guerre dans lequel nous nous trouvons et qui appelle, lorsqu'il s'agit de la défense des intérêts de la couronne et de la sécurité des sujets de Kryte, à la plus grande fermeté militaire et institutionnelle.  
Aussi le premier acte de ce décret est l'ajout des actes de guerre contre la couronne dans le cœur même de l'arsenal juridique Krytien afin de permettre à l'armée de sa majesté, face à des individus déterminé à s'attaquer à notre modèle de société, de répliquer à la hauteur de la détermination qui est la notre.

Seront introduite au texte pénal, les modification suivantes »



Citation :
3. Les actes de guerre.

Article 61 : Toute qualification d'un crime impliquant une nation ou un peuple, en acte de guerre, est de la seule autorité de sa Majesté.

Article 62 :  Toute qualification d'un crime impliquant un individu, un groupement d'individus ou une organisation, en acte de guerre, est de l'autorité de sa Majesté ou du Tribunal de Kryte.

Article 63 : Tout individu ayant commis un acte de guerre ou étant affilié à une organisation en ayant été reconnu coupable est considéré comme un ennemi de la Kryte lui ôtant tout droit juridique.
– Les ennemis de la Kryte doivent être traité comme tout ennemi militaire.
– La couronne est autorisée, sur son sol, à saisir les biens de tout ennemi de la Kryte sans accord préalable d'une autorité judiciaire.
– Tout citoyen krytien impliqué dans un accrochage physique avec un ennemi de la Kryte, bénéficiera automatiquement d'une circonstance de légitime défense et ce quelle que soit l'issue et la raison de la confrontation.
– Tout individu aidant logistiquement, financièrement, ou stratégiquement un ennemi de la Kryte sur le sol de la couronne se rend coupable de trahison et tombe sous l'article 60 pour crime contre la sûreté du royaume.

Article 64 : Son considérés comme acte de guerre :  
–  Les agressions militaire : Étant considéré comme tel, toute attaque non ciblée visant tout à la fois les civils, des représentants de la couronne, des bâtiments et des biens, et ce, dès lors qu'il est avéré qu'aucune distinction n'a été fait dans l'entreprise de l'agression, autre que leur appartenance au royaume de Kryte.
–  Les agressions directes contre l'Etat : Étant considéré comme tel, toute attaque ou planification d'attaque létale contre sa Majesté et les membres de la famille royale, les ministres représentants de la couronne et tout soldat de Kryte dans l'exercice de ses fonctions.  
–   Les actes de piraterie et de banditismes : Étant considéré comme tel, toute attaque à l'encontre de transports commerciaux appartenant à des sujets de la couronne, perpétré hors de la juridiction de Kryte, que ceux ci soient terrestres, fluviaux, maritimes ou aérien.
–   L'esclavage : Étant considéré comme tel, la capture, le recel ou la possession d'esclaves krytiens dès lors qu'ils sont dénombrés en proportion conséquente. La loi fixe cette proportion à dix individus en dessous duquel les coupables tombent sous le coup de l'article 47 relatif à la traite.
« Ainsi que les modification des articles premier du code de loi »

Citation :
Article 1.1 : Tout acte tenu pour répréhensible par les articles suivants constitue une infraction à l'exception des actes de guerre. L'infraction que punit le tribunal de basse-justice est un délit. L'infraction que punit le tribunal de haute-justice est un crime.

Article 1.2 : Tout acte tenu pour répréhensible par les articles 61 - 62 - 63 - 64 constitue un acte de guerre contre la couronne ôtant tout droit de procès à son auteur successivement à la reconnaissance des faits commis par un tribunal ministériel.

« Bon nombre de criminels pensent pouvoir aisément narguer la Kryte en commettant leur méfaits contre les intérêts de nos concitoyens hors des frontières du royaume, ou bien en frappant au sein de la Kryte pour ensuite se replier loin de notre juridiction.
Ils pensent que la Kryte ne sera pas assez forte pour aller les chercher !
Ils pensent que la Kryte sera empêtré dans son système juridictionnel, paralysée par ses propres lois !
Ils se trompent !
Où qu'il se terrent, la Kryte les traquera ! Où qu'ils frappent nos intérêts, nous seront là pour porter la justice des Hommes ! Nous leur promettons aucun repos jusqu'à ce qu'ils comparaissent devant nous, vivants ou morts !
Nous seront derrière eux à chaque instant !
Ils ne trouveront aucune niche dans la quelle se cacher au sein de nos lois, ni dans la loi des autres royaumes !

Ainsi ce décret prévoit la modification de l'article 3 dans les textes judiciaires comme suit. »



Citation :
Article 3.1 : l'infraction commise sur le territoire du Royaume de Kryte, par des Krytiens ou par des étrangers, est punie conformément aux dispositions des lois krytiennes.

Article 3.2 : Toute atteinte commise contre les intérêts du royaume de Kryte ou des ressortissants Krytien en dehors de ses frontières, par des krytiens ou par des étrangers, est punie conformément aux disposition des lois krytiennes et ce, même si le coupable à déjà été condamné par l'autorité juridique du lieu du crime.

« Auquel je demande l'ajout de la proclamation des décrets ministériel suivants. »



Citation :
Dans le cas dune fuite constaté ou de l'impossibilité des autorité à mettre la main sur un accusé, les séraphins pour les affaires de basses justice ainsi que les tribunaux pour les affaires de haute justice et de crimes de guerre impliquant des individus ou des organisations, pourront organiser la tenue d'un procès en l'absence du ou des prévenus.
La Kryte devra faire une proclamation, donnant au prévenu, une semaine pour se présenter à la justice afin d'assurer sa défense. En cas de manquement, un procès aura lieu en son absence pour les décisions de haute justice ou les séraphins seront à même de pouvoir émettre un jugement immédiat pour les affaires de basses justice et ce même si, dans les deux cas, le prévenu se présentait le jour de son procès.
Aucune pièce de défense ne sera accepté à la charge du prévenu.
Trois personnes, n'ayant aucun lien direct avec la victime, non condamnés pour des affaires de haute justice, et témoignant sur bonne fois de la culpabilité de l'accusée, seront suffisantes pour considérer le prévenus comme coupable en son absence, concernant les procès de haute justice et d'acte de guerre contre la couronne.
Le tribunal ou les séraphins sont à même de rendre une sentence qui prendra effet immédiat au moment de la capture de l'individu.
Un jugement en l’absence d'un individu, ne peut avoir lieu pour des faits antérieurs à un mois au moment de la proclamation par les autorités de l'état.



Citation :
En l'absence d’identité individuelle définie, une organisation peut être traînée devant la justice dans les mêmes circonstances que tout individu.Si l'organisation est déclarée coupable des délits ou crimes commis, le tribunal est en mesure de fixer une peine pour cette organisation.
Cette organisation sera alors considérée comme criminelle, délictueuse ou ennemie de l'état.
Les membres non connu de cette organisation ont une semaine à daté de la condamnation pour se faire connaître officiellement des autorités et annoncer leur distance avec la dites organisation.
Passé ce délais, toute personne reconnue comme appartenant à l'organisation écopera de la peine définie pour l'organisation, sans distinction de son rôle au sein de celle-ci.
Tout prise de distance avec l'organisation n'exclue pas une procès individuel.
Le ministère peut par décret, lever le caractère criminel, délictuel, ennemi, de l'organisation par un vote au conseil, levant les sanctions applicable à tout nouveau membre. Cette décision ne casse pas les sanctions précédentes qui ne peuvent être levées que par une amnistie.

« Enfin, il importe de replacer la définition de l'état dans l'appareil militaire. Les autorités sont constituées en trois corps se partageant les prérogatives militaires. Ces trois corps sont la composante d'une entité unique qui est l'armée de Kryte et dont le chef suprême est sa majesté Jenah !
Aucune de ses composante ne peut se prévaloir dans l'exercice de ses fonctions, de représenter plus qu'un autre corps, la couronne de Kryte.
Cette armée et ce, quelles que soient les prérogatives de ses corps composant, ne travaille qu'à un seul but commun qui est la sûreté de la couronne, par la sauvegarde des institutions et la protection du trône de Kryte et de ses sujets.
Remettre en cause ce principe au nom d'ambitions ou d'avis personnels est une atteinte contre l'Etat, dès lors que l'on représente la couronne et ce que l'on soit militaire, ministre, magistrat ou membre de l'administration de Kryte.
En vertu de quoi, nulle obstruction ne peut être faites aux affaires militaires.
Rien ne doit freiner la propagation d'informations permettant à l'armée d'effectuer son devoir.
Ce fait vaut pour les civils ou l'institution ministérielle vis a vis de l'armée de sa majesté.
Mais il vaut également pour les ordres militaires entre eux qui trop souvent rechignent à partager leurs informations entre eux.

Aucune ambition personnelle ne doit être tolérée dès lors que la sécurité de l'Etat est en jeu !
Les informations militaires, collectés dans le cadre du service n'appartiennent pas à un ordre militaire... elles sont la propriété de l'armée de Kryte dans son ensemble et doivent être partagées entre les trois ordres dès lors que leur partage ne menace pas la sécurité de l'Etat.

Tout militaire qui refuserait de faire circuler un dossier sous prétexte d'une considération personnelle quand à la possession d'informations relevant de l'ensemble du corps militaire est en faute, devant sa fonction et devant la couronne.
Nous sommes en guerre !
L'action militaire de n'importe quel ordre sur la base du renseignement, peut, à un instant donné, sauver la vies a plusieurs centaines de personnes et il serait inconcevable que le renseignement soit cloisonné à la seule disposition de ceux s'accaparant l'information.

Aussi, je demande l'ajout du décret suivant dans le cadre de la loi sur la défense. »


Citation :
Le ministère demande la réunion des archives militaires en un seul centre consultable par les trois ordres. Ce centre d'archive militaire comprendra les rapport d'enquêtes relatifs aux trois ordres, les dossiers d'information sur les individus fichés ou sous surveillance, et le fichages des dossiers médicaux relatif à l'hôpital d'avant garde.
Les ordres sont autorisés à conserver secrets les seuls dossiers justifiant de leur confinement au sein de l'ordre ou de l'unité concerné par la suspicion d'une menace directe contre la sécurité de l'Etat par leur propagation au sein de l'armée
Le ministère laisse à la seule appréciation militaire, la désignation les soldats autorisés à la consultation de ces archives communes. 

« Seul la fin du cloisonnement des dossiers relatifs aux enquêtes et au renseignement des individus, permettra enfin aux ordre un pleine collaboration et une réactivité militaire rapide, aussi bien quant à la protection de sa majesté, que celle du ministère ou des individus. »

« Enfin, et pour donner la pleine capacité de frappe à l'armée séraphine lors d’événements exceptionnels liés à la situation de guerre que nous connaissons ainsi qu'à l’émergence d'organismes puissants, luttant contre le royaume, je propose à ce ministère en dernière disposition de la loi de sécurité le texte suivant. »


Citation :
Le ministère proclame l'adoption d'une liste de volontaires constituant une armée de réserve capable d'être levée par les séraphins lorsque la situation l'indique.
Les réservistes seront des citoyens volontaire, animés par le désir de faire leur devoir envers la couronne. Ils pourront s'inscrire auprès du ministère afin de se mettre à disposition des séraphins.
Le ministère s'engage à leur verser une pension de disponibilité tirée des finances publiques à hauteur de l'équivalent de 10U par personne.
Tout officier ou sous officier séraphins peut, si la situation l'exige, réclamer un certain nombre de ces volontaires pour grossir les rangs des séraphins lors d'une intervention et pour une durée effective d'intervention ne dépassant pas trois jours.
Les volontaires seront alors tirés au sort au nombre demandé par les séraphins et auront ordre de seconder l'armée séraphine. Ils porteront durant leur engagement l'uniforme séraphin, devront être placé sous le commandement de soldats de carrière et seront soumis au même prérogatives que les militaires au grade de soldat de milicien

En dehors de ces périodes d'engagement, les réservistes jouissent du même statu que les civils et sont soumis au même réglementations que ceux-ci.


« Je pense excellences, que l'ensemble de ces mesures constitutives de la loi sur la défense, permettront à la Kryte de répondre efficacement à toute agression et de conserver la puissance militaire qui est la sienne, face au groupuscules qui oseraient la défier. »

Règle du vote HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Dim 24 Jan 2016 - 10:24

Votre excellence Volderodh,

Je n’oserais vous dire que j'éprouve une certaine forme de déception à voir qu’encore une fois des lois sont prise en faveur d’un engouement vers la guerre et du maintient de l’ordre du royaume par la répression plutôt que par l’intérêt à la prospérité de tout les habitants et par la nécessité qu’ils vivent et non survivent quotidiennement.

Je ferais preuve de bonne fois en ne refusant pas votre loi purement et simplement mais vous ne vous accorderez mes grâce qu’aux prix de modifications sur vos lignes liberticides.

Concernant l’article 63, un ennemi de la Kryte pouvant également être un citoyen de la Kryte, nous l’avons déjà vécu. Il est impensable que ses droits juridiques lui soit retirés et que notre institution se laisser aller dans la barbarie de consacrer aux forces de l’ordre la qualité de jugement du tribunal et de la reine. Je me suis également permise de supprimer votre appel à la population à s’indigner dans la violence, il appartient aux Séraphins de rétablir l’ordre, pas à n’importe qui. Il serait également sage de compléter de tel sorte que.


Citation :
Article 63 : Tout individu ayant été reconnu avoir commis un acte de guerre ou affilié à une organisation coupable d’en avoir commis, sera considéré comme un ennemi de la Kryte.
– Les ennemis de la Kryte doivent être traité comme tout ennemi militaire.
– La couronne est autorisée, sur son sol, à saisir les biens de tout ennemi de la Kryte sans accord préalable d'une autorité judiciaire.
– Tout individu aidant logistiquement, financièrement, ou stratégiquement un ennemi de la Kryte sur le sol de la couronne se rend coupable de trahison et tombe sous l'article 60 pour crime contre la sûreté du royaume.


Concernant l’article 1.2, je ne pense pas qu’il soit du ressort du ministère de trancher des affaires judiciaire de cette gravité. Et pour cause, le fait que nous soyons élus par le peuple et que nous n’accédions pas de part notre expérience à ce rôle, remet gravement en cause notre légitimité à juger qui que ce soit. Il n’y a qu’une seule entité capable de prendre une décision vis à vis d’acte de guerre. Notre souveraine.


Citation :
Article 1.2 : Tout acte tenu pour répréhensible par les articles 61 - 62 - 63 - 64 constitue un acte de guerre contre la couronne, amenant alors le royaume à traiter en privé et dans une priorité absolue du problème dans un cadre restreint, sous la direction de la souveraine.


Concernant votre décret, il est une nouvelle fois important de bien faire en sorte que le tribunal donne son aval au pouvoir militaire pour éviter tout débordement. Chacun son rôle. Il est également impassible que les archives de l’hôpital soit remise aux ordres. Il n’y a aucune raison à cela, je n’ai pas envie que ces derniers découvre l’ensemble des maladies sexuelles que mon entrejambe à épousée. Pour ce qui est de la consultation des archives commune, il n’en va pas d’une décision militaire mais bien du tribunal concernant le suivi d’une procédure.

Décret - 3

Citation :
Le ministère demande la réunion des archives militaires en un seul centre consultable par les trois ordres et le tribunal de Kryte. Ce centre d'archive militaire comprendra les rapport d'enquêtes relatifs aux trois ordres, les dossiers d'information sur les individus fichés ou sous surveillance avec leurs dossiers médicaux
Les ordres sont autorisés à conserver secrets les seuls dossiers justifiant de leur confinement au sein de l'ordre ou de l'unité concerné par la suspicion d'une menace directe contre la sécurité de l'Etat par leur propagation au sein de l'armée
Le ministère laisse à la seule appréciation du tribunal, la désignation les soldats autorisés à la consultation de ces archives communes.


Je me permettrais de rappeler Monsieur Volderodh, l’innégalité des richesses au sein de notre royaume, je lit à travers vos “nos intérêts” qui semble particulièrement redondant, une envie d’en finir avec les petites frappes et les organisations qui s’en prennent à vos intérêts personnels. Je tiens à vous rappeler l’hypocrisie avec laquelle vous nous faites face quand du haut de votre empire financier vous reprocheriez presque aux petits gens de s’insurger contre vous et l’indécence de vos fonds. Je ne dit pas que le crime ne doit pas être punit, ni ne lui donne légitimité. Je dis simplement que durcir la répression pour vous permettre d’accéder à la sécurité de vos différents dépôts et de vos différentes caravanes ne passera pas tant que siégerait à ce poste et que j’aspire à une honnêteté des plus convenable de part vos iniatives.

Quand ceux qui on tout s’offusque de la violence de ceux qui n'ont pas grand chose et qui tâche de subsister, la solution ne se retrouve pas dans la répression mais dans la compassion, l’unité et la générosité.

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Dim 24 Jan 2016 - 14:16

La ligue Salmaïque se leva sur les bans du ministère pour huer Elyse Grast à son intervention faisant grand bruit a coups d'invectives aux cris de « Traitresse ! Démission ! » ou « Alliée d'Apocalypse ! » et les assesseur suppléant au bon fonctionnement de la séance eurent grand mal à calmer l'explosion de colère des membres de la ligue salmaïque.
Tancrède qui s'entretenait à voix basse avec un autre ministre finit par se lever pour son droit de réponse et pris la parole fermement.

« Excellence Lunesprit.

Vous dite votre déception à voir, je cite : "qu'encore une fois des lois sont prise en faveur d’un engouement vers la guerre et du maintient de l’ordre du royaume par la répression plutôt que par l’intérêt à la prospérité de tout les habitants et par la nécessité qu’ils vivent et non survivent quotidiennement."
C'est qu'il vous a peut être échappé, excellence, que la Kryte était en guerre.
Des lointains Hinterlands d'Harathis jusqu'au portes du Promontoire divin, à deux pas de Shaemoor, les centaures assiègent nos terres et brûlent nos villages. S'amassent dans les rues de cette villes des flots de réfugiés Krytiens dont les fermes ont été brûlées et qui tente de trouver derrière les murs de cette ville, l'ultime recourt à leur survie.
La garnison de Shaemoor, dernier rempart avant la capitale est elle même assiégée.
A l'Ouest les Mordrems ont tenté une percée dans une guerre d'un genre nouveau et dont l'existence menace la Tyrie toute entière.
Partout les dragons se reveillent !
Le promontoire à été attaqué par Scarlett, celle la même qui a fait tomber la cité de l'Arche en une seule journée !
Au nord, les invisibles attendent leur revanche sur la Kryte !
Et partout en son sein, le société Krytienne se fissure pour engendrer de nouveaux maux, décidés à la faire tomber : Bandits en tout genre, organisations criminelles, résurgence du blanc manteau, secte d'apocalypse !

Votre désir de prospérité et de d'une vie heureuse est louable et il habite tous les Krytien y comprs moi même. Mais ce n'est pas en invoquant la paix et l'amour comme une sempiternelle litanie, que vous l'imposerez à force de conviction à nos ennemis !
Tous les sages savent qu'il est un temps pour la paix et un temps pour la guerre et que vous le vouliez ou non, excellence, pour l'heure notre première priorité est de gagner la guerre et de sauver la Kryte de la destruction. Ensuite, et seulement alors que nous aurons enfin imposé la paix, vous pourrez, si les six vous prêtent de vivre suffisamment, prêcher l'amour et les plaisirs hédonistes de la vie, tout en conservant un minimum de crédibilité quant à la fonction qui est la votre ! »


Il y eu des applaudissements de la part de la ligue salmaïque.

« Vous dites concernant l'article 63 "qu'il est impensable que les droits juridiques d'un krytien qui prendrait les armes contre la Kryte lui soit retirés et que notre institution se laisse aller dans la barbarie de consacrer aux forces de l’ordre la qualité de jugement du tribunal et de la reine."
Et je vous répond moi, qu'un Krytien prenant les armes contre sont royaume n'est plus un krytien !
Les krytiens ne sont pas krytiens parce qu'ils naissent au sein du royaume !
Ils sont krytiens parce qu'il se reconnaissent sujets de sa majesté et ce quel que soit leur origine, leur couleur de peau, leur lieu de naissance, ou leur position sociale.
Dès lors qu'il prennent les armes contre la couronne, il cessent d'en être les sujets et perdent tous les droit reconnus par la couronne !

Les crimes de basse et de haute justice concernent des krytiens déviant à la loi qui doivent être jugé selon leur droit.
Mais celui qui rejoint les mordrems, celui qui se bat aux cotés des centaures, celui qui rejoint le blanc manteau, celui qui rejoint les rang d'apocalypse, celui qui rejoint sur les mers, contre les intérêts de la Kryte les rangs de l'Hydre, celui là ne mérite aucun droit dès lors qu'il porte sur les mains la responsabilité partagé du massacres de krytiens ! Et je n'irai pas demander à nos soldats de faire la différence entre cet homme et les adversaires de notre royaume ! Celui qui a choisit son camps contre la Kryte ne verra pas dans la guerre son destin différer de nos ennemis.
Qu'il meure en ennemi puisque tel est son choix !

Et cette philosophie n'est pas la mienne !
C'est celle du capitaine Logan Tackeray en personne et de la comtesse Anise qui sont les premier à porter le fer, sans jugement contre tout ennemi de la couronne, indépendamment de leur origine.
Allez demander à ces haut dignitaires du royaume si ils demandent aux ennemis de la Kryte si ils sont ou non sujets de sa majesté dès lors qu'ils prennent les armes contre la reine ? Eux ont compris que nous étions en guerre et ils répondent immédiatement et sans jugement aucun face aux agressions contre la couronne.
Si l'on me demande alors, vers qui va ma confiance de jugement quant à l'état du royaume entre Logan Tackeray, capitaine des séraphins, la comtesse Anise, phoenix de la lame brillante et première conseillère de sa majesté et Elyse Lunesprit, vendeuse d'artifices anal, protectrice de la mémoire des membres d'apocalypse et occasionnellement ministre de Kryte, mon choix est rapidement fait !  
Et que ma position conforme avec ces deux entités du royaume de Kryte, ne soit pas pour vous plaire, me conforte sur la certitude de me trouver encore dans le camps de sa majesté qui est celui de la défense de ce royaume et de l'expression de sa dignité ! »


Les bancs de la ligues salmaïque pour exploser eu cris de « Vive la Kryte ! » « Vive la reine ! » « Nous vaincrons ! » « A bas apocalypse ! »
Ce n'est que lorsque la clameur retomba qu'il poursuivit plus calmement, non sans se départir d'un certain sourire.

« Vous vous indignez également, dans l'article 63, du fait que nous puissions réclamer la légitime défense lorsqu'un sujet de sa majesté tue ou blesse un ennemi de la Kryte.... »

Il fit un petite moue et parcourut l'assistance d'un regard implorant.

« Suggérez vous que lorsqu'un sujet de sa majesté tue un centaure il doive être jugé pour crime ?
Essayez vous de nous faire comprendre qu'un village dont les jeunes filles sont violées par une bande de bandits n'auraient pas le droit de répliquer ?
Dites moi, excellence Lunesprit.... Doit-on faire comparaître ici le héro de Shaemoor pour lui demander des comptes quant à la façon dont il a traité de nombreux ennemis de la couronne ?»


Il y eut quelques rires

« Croyez moi, je me joindrais volontiers à l’hilarité que vous inspirez si seulement je ne décelais pas chez vous constamment, un fond de trahison envers la Kryte et tout ce qu'elle représente dans la façon que vous avez de toujours vous opposer au droit qui est le sien de se défendre et de sans cesse prendre le parti de ceux qui la combattent. »

Il y eu soudainement un silence lourd et Tancrède demeura un moment a fixer le ministre Lunesprit. Quelques raclement de gorge ponctuaient ça et la le mutisme gênant de la salle et Tancrède finit par hocher la tête, remettant a plus tard la question pour continuer sur un ton pus léger.

« Vous dite également "que vous ne pensez pas qu’il soit du ressort du ministère de trancher des affaires judiciaire de cette gravité. Et pour cause, le fait que nous soyons élus par le peuple et que nous n’accédions pas de part notre expérience à ce rôle, remet gravement en cause notre légitimité à juger qui que ce soit." A cela je réponds, madame, qu'il n'y a à mon sens que vous même qui avez été élu indépendamment de toute expérience, chose que vous reconnaissez volontiers vous même dans un échange ministériel avec son excellence Takoda Valyena, je cite : "Mon programme était une blague, tout comme ma candidature et les gens qui on voté pour moi en conséquence de cause"(...)

Vous avez même adressé une lettre d'excuse pour justifier de votre incompétence et de la duperie dont vous avez fait preuve auprès du peuple de Kryte et des institutions sacrées du royame, ne vous contentant pas d'un pied de nez aux sujets que vous dites représenter mais également envers sa majesté. Une copie de cette lettre peut être procurée auprès du ministère et j'invite tous les ministre à en prendre connaissance, ne serait ce que pour comprendre la logique qui est la votre dans vos interventions et qui vous pousse sans cesse à déconstruire le travail de vos pairs pour le royaume, quant bien même il en irait de sa survie, par simple plaisir de la provocation et de l'amusement. »


Tancrède fit notifier au greffier la référence des archives concernant la lettre en question.

Référence de l'archive de la lettre de Elyse Lunesprit:
 

Il prit le temps de boire une gorgée d'eau avant de conclure cette partie rapidement, sa main tentant d'évacuer, par de petits moulinets, cette partie peu interessante de l'intervention.

« Je vous pris donc, Elyse, de vous appliquer en toute circonstance l’aveu même de votre incompétence et de ne pas tenter ici de comprendre la complexité de mesures relative à la défense du royaume en temps de guerre ou tout autre sujet sortant du giron de : baise moi salope.
Vous ferez un grand bien à cette assemblée et à la couronne de Kryte. »


Tancrède marqua une pose pour réfléchir un moment au prochain point puis il se contenta d'un profond soupir avant de poursuivre.

« Concernant votre incompréhension quant au fait que les archives de l'hôpital d'avant garde soient remises aux ordres, nous ne pouvons que constater une fois de plus la méconnaissance totale qui est la votre sur le sujet, ce qui reste au demeurant relativement grave, l'hôpital étant précisément placé sous le bon soin de votre administration territoriale à savoir Salma, pour laquelle vous êtes élue.
Laissez moi vous éclairer quand bien même je n'eusse pas été élu pour administrer le quartier de Salma à votre place.
L'hôpital d'avant garde est un hôpital militaire placé sous la juridiction séraphine et répondant à la nécessité des ordres militaires. Ses dossiers sont donc propriétés des ordres militaires.
Sa fonction première est de soigner les blessés militaires, nombreux en cette période de guerre et j'ose espérer que le contribuable ne paie pas ses impôts pour que l'on soigne les maladies sexuelles de votre entrejambes en lieu et place des soldats rapatriés du front ou les cas civils les plus graves. Pour vos petits désagréments personnels, madame, je ne saurais que vous conseiller de faire venir à vos frais un médecin chez vous, ou de vous rendre dans un dispensaire privé si d'aventure vous avez crainte de révéler à l'administration militaire les conséquences désastreuses d'une vie dissolue. »


Il y eut plusieurs applaudissement depuis les bancs de la ligue salmaïque afin de saluer le travail des soldats blessés au front et des membre de l'hôpital d'avant garde et le tonnerre d'applaudissement se poursuivit de longues minutes, tout rang debout.
Tancrède poursuivit alors que les applaudissement faisant encore échos, dans la salle, à l'enthousiasme des membres de la ligue salmaïque.

« Pour finir enfin sur les accusations concernant la richesse de la famille dont je suis issu, je serais tenté de vous dire en premier lieu, que je ne suis ici ni Volderodh, ni Strauss, ni riche ni pauvre, ni noble ni du commun. Je suis un ministre de Kryte. Ma voix est celle de Kessex-Est dont je défends les intérêt, indépendamment de mon rang social et de la vie privée qui est la mienne. Je représente les nobles présents sur mon territoire mais aussi les milliers d’agriculteurs et d'artisans pour lesquels j'ai obtenu des réductions d'impôts à la suite de l'épidémie de peste, pour laquelle j'ai travaillé à mander le concourt d'une délégation sanitaire jusqu'au territoire des Lumines pour prévenir d'une nouvelle épidémie aux portes de Kessex, pour les quels j'ai demandé des mesures compensatoires et pour lesquels nous avons mené il y a quelques mois, l'une des plus grosses campagnes militaire contre les centaures, regroupant une part imposante de la noblesse de Kryte, des membres des ordres militaires, le tout appuyé par la couronne. Songez bien madame que la maison Volderodh-Strauss n'a justement nul besoin de qui que ce soit pour répondre comme il se doit aux ennemis de la Kryte et c'est précisément pour permettre la protection de ceux qui ne sont pas assez puissant pour en bénéficier, que je demande l'application de cette loi. Afin que tous les citoyens et non seuls ceux capable de fournir les soins de mercenaires, puissent être mis à l'abri des ennemis du royaume !  »

Les applaudissement se poursuivirent

« Et c'est la toute notre différence, madame.
Je sépare avec soin ce qui relève de mon devoir de fils envers mes pères et ce qui relève de la fonction ministérielle à laquelle je me suis consacré ? Je ne sers pas mon nom propre au sein de cette assemblé ou le seul confort de ma conscience... je sers l'intérêt commun du royaume quand bien même cet intérêt serait en désaccord avec celui de la maison qui m'a engendré. Car mon allégeance ne va ni à ma maison, ni à mes amis ou voisins... elle va à la reine de Kryte, sa majesté Jennah dont je suis le sujet et dont le sang est issue de celle dont mon parti tire le nom et pour lequel nous clamons haut et fort l'attachement, jusqu'au cœur de cet hémicycle. »


Les applaudissement forcèrent depuis les rangs de la ligue salmaïque.

« Et puisque vous vous inquiétez des inégalités, sachez madame, que je suis aussi celui qui a fourni à ce conseil, le rapport de l'état des finances du contribuables de Kryte ! Je connais bien le sujet et vous choisissez fort mal à qui parler en la matière ! Sachez que malgré la fortune qui est celle des Voolderodh-Strauss, ils contribuent comme tout Krytien à reverser une part conséquente de leur or au bon fonctionnement de ce royaume. Et puisque vous soulevez très justement, l'inégalité présente dans ce royaume, alors laissez moi informer le peuple et cette noble assemblée que votre contribution obligatoire à la couronne de Kryte et à la juste répartition des biens pour la protection des plus faibles, se monte actuellement à rien du tout.
En d'autres terme madame, non seulement vous êtes inutile a cette assemblée mais vous utilisez votre rang de ministre pour voler la couronne de Kryte en refusant de vous acquitter de l'impôt dû à la couronne et au peuple de Kryte que vous dite représenter.
Et puisque vous nous rappelez de prendre à cœur la juste équité des Hommes devant la couronne, sachez que  le ministère vous entends et va s'atteler dans les plus brefs délais à mener une commission d'enquête sur la fraude qui est la votre et celle de vos entreprises du rouge gorge envers le peuple de Kryte. Ce que vous devez au peuple, nous allons le saisir et si il s'avère, madame, que vous avez fraudé l'administration fiscal de la couronne, le ministère prendra ses responsabilité envers sa lutte contre les inégalités et nous vous assignerons en justice comme tout contribuable Krytien et nous verrons à ce moment là, comment le peuple que vous dites représenter vous jugera ! »


Les membres de la ligue salmaïque martelaient la salle de leur applaudissement ravageurs, au cris de « Traitresse ! Démission ! »

« J'espère, madame, avoir répondu aussi précisément que possible à votre intervention. Vous pouvez à votre guise tenter de faire obstruction à cette loi sur la sécurité de Kryte. Oui nous renforçons les pouvoir des ordres militaires ! Oui nous assumons une politique militaire à la hauteur de la situation  du royaume et NON ! Nous ne pardonnerons pas à ceux qui ont pris les armes contre le peuple de Kryte et contre la couronne en portant la responsabilité du massacre d'innocents !

Il en va de votre choix ! Votre responsabilité devant ceux qui vous ont élu ! Mais soyez certaine, madame, que je suis, à titre personnel, suffisamment armé et protéger pour assurer ma survie en face d'apocalypse ou tout autre ennemi de la Kryte et il y a de forte chances que d'autres moins bien lotis dans ce royaume tombent avant moi. Reste à savoir si vous avez le réel désir de leur donner une chance d'être défendu ou si vous en restez à votre désir de parasiter cette assemblé.

Votez en votre âme et conscience ! »


Quittant à ses mots le pupitre de l'assemblée, il revint parmi les rangs qui étaient les siens sous les clameurs de la ligue salmaïque.
Revenir en haut Aller en bas
sympathisant séparatiste

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Dim 24 Jan 2016 - 20:33

Avant que le groupe MPAA ne vote, Son excellence Belroth interroge son Excellence Voderodh concernant l'établissement d'une conscription systématique ou aléatoire, en plus de la création d'une réserve.
Pourquoi les Anges Déchus ne sont ils pas rappelé afin de soutenir les troupes séraphines engagées?

Il est demandé une précision concernant la manière dont Ascalon est concernée par les dites mesures.

Le MPAA, par son chef de file, son Excellence Volderodh, souhaite des précisions sur la qualification "d'ennemi de la couronne", a partir de combien de personne est on considéré comme un ennemi de la couronne, et ne faut il pas qualifier les ennemis de la Kryte en fonction des intentions de ces groupuscules (dans les cas de groupe humains non alignés a un royaume ou un état).

Enfin il est soulevé la question de l'Arche du Lion et l'impossibilité à ses forces de contenir moults groupes de bandits. Au regard des émeutes anti krytiennes ayant eu lieu il y a quelques saisons, ne faut il pas proposer un soutien à la garde du Lion, sur le terrain d'intervention meme de celle-ci?

_________________
"Si c'est bien, c'est Ascalonien!" D Belroth, Ministre et ancien sergent de l'Avant Garde d'Ebon
Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 0:44

- Petite précision, Elyse ne met plus les pieds dans l'hémicycle depuis quelques temps déjà, je ne sais pourquoi tout le monde répond à ses lettres par des débats houleux. -

Votre excellence Volderodh,

Je voit qu’encore une fois, votre seul argument pour me faire face est de pointer du doigt mon illégitimité,  mon manque d’expérience en politique, mes idées divergents avec les vôtre et mon beau magasin qui fait la joie de ces dames ? Je ne savais pas que le débat en était encore revenu à ça et je vais donc relever vos erreurs afin de reprendre avec un peu plus de sérieux.

J’aimerais vous faire savoir que ma légitimité est évaluée à 13% de la population Krytienne. J’aimerais donc vous demander, étant une menteuse indigne de ma fonction, où se situe votre légitimité quand on sait qu’avec l’expérience et le stratège d’un grand homme de la finance profitant d’une famille aisée et d’un empire financier immense, vous n’avez pas été capable de faire plus que 14% ? Vous qui êtes un fin calculateur, dites-moi ce que ça fait d’avoir seulement 1% de légitimité en plus qu’une vendeuse de jouets sexuels, ça vous fait vibrer ?

Concernant mes impôts, je vous voit encore peu au courant. J’aimerais vous rappeler que la casi-entièreté de ma paie de Ministre est directement reversé à l'orphelinat et à ce fameux hôpital militaire dont vous ne cesser d’appuyer le statut militaire alors que vous êtes aussi conscient que n’importe qui du fait qu’il soigne autant de civils que de militaires. Je tiens par ailleurs a rappeler que son médecin en chef, Monsieur Al Haydèn, n’est aux dernières nouvelles pas engagé dans les armées de sa majesté et que la seule fois où il l’a été, par acquis de conscience, il en est revenu blessé et que le Ministère à lâchement refusé de lui accorder une quelconque aide confortable pour qu’il puisse se remettre à la tâche.

Je tiens également à vous préciser que le Rouge-Gorge, que vous semblez craindre, sans doutes parce que quand il s’agit de se pencher en avant pour explorer des plaisirs interdits, les gens viennent avec bien plus d’entrain essayer les jouets de ma boutique que devant vos banquiers bedonnants avide de prendre en nature, une avance sur les intérêts du mois. Le Rouge-Gorge ne génère aucun bénéfice à ma personne, l’ensemble de ceux-ci étant directement réinjecté auprès des artisans nécessiteux affiliés à la marque pour les aider à grandir et dans le paiement des employés.

Je me retrouve alors à vous demander, votre Excellence, où se trouve l’erreur de calcul concernant ma personne, étant donné que je n’ajoute à mon patrimoine que bien peu de ce qu’on me donne et que je ne suis pas comme vous. Je n’attend pas que les impôts viennent à moi pour pouvoir me satisfaire pleinement de croire que j’ai fait ma bonne action de l’année. C’est toute l’année que j'investis mon temps et mon argent pour le royaume.

Et pour finir, concernant mon intégrité vis à vis du royaume ? Et bien quand vous m’accusez de prendre le partie de ceux qui combattent le royaume, vous oubliez un mot particulièrement important, c’est le mot “inégalité”. Et il y a un monde entre dire à une ancienne Séraphine, enseignante, protectrice des orphelins qui souhaite faire disparaître le statut de noble qu’elle fait acte de trahison. Et la réelle trahison que d’aller vers l’ambition les poches pleines de pièces d’or sans se soucier de savoir sur qui on marche. C’est la différence entre vous et moi Tancrède. C’est que moi, je n’ai pas choisi d’être ministre, on l’a décidé pour moi. C’était un appel à l’aide de la population et il ne vous était pas destiné, laissez-moi faire mon travail.






Revenons désormais à nos moutons maintenant que sont alimentés les pages du prochain journal en cours d’édition.

Je réitère, concernant votre article 63, que si vous avez fait le souhait de vivre dans un royaume de barbare, ce n’est pas mon cas. Si vous avez peur que la justice traite un ennemi différemment que votre lame, c’est sans doute que c’est ennemi n’en ai pas vraiment un. Le jugement pour trahison implique de toutes façons la perte d’allégeance envers un tiers, inutile donc d’ajouter une loi qui pourrait être détournée à d’autres fins. Et concernant des Krytiens ayant rejoint les Mordrems ou le Blanc-Manteau, je doutes que ceux-ci soit de toutes façons amenés à être présenté vif devant un tribunal.

Concernant ce passage pour la légitime défense, je croit que vous vous foutez tout simplement de moi Tancrède. N’importe quel citoyen est en droit de trancher la gorge du premier centaure qu’il croise et ça devrait même faire l’objet d’une prime, pensez-y pour un prochain décret. Mais votre loi voit plus loin que ça et c’est en ça qu’elle est dangereuse. Car l’accepter impliquerait que n’importe quel citoyen qui aurait eu le malheur d’avoir l’allure ou les mots d’un brigand, d’un trafiquant ou d’un pirate, reprenons votre exemple de La Belladone, n’importe lequel de nos citoyens pourrait être tué par n’importe qui en place public sur simple suspicion ? C’est vraiment l’image que vous voulez donnez à notre ville ? A l’heure où nous sommes submergés par la guerre, autoriser des humains à en tuer d’autres dans les rues de notre ville qu’importe que ce soit sur un quiproquo ? Je vous conjure de préciser votre loi et de la concentrer sur les autres races que la notre dans un premier temps. Puis ensuite d’y adjoindre des sous-catégories promulguant le droit au tribunaux et aux Séraphins de dresser listes de suspect dont il sera possible de ramener le corps à la justice, mort ou vif.


Citation :
Article 63
Aliéna 1 : Humains
– Tout humain, jugé et reconnu comme étant un ennemi de la Kryte sera remis aux mains des autorités militaires qui en disposera à sa convenance, comme tout ennemi militaire.
– Tout humain, jugé et reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, se verra automatiquement saisir l’ensemble de ses biens au profit des autorités militaires, sans possibilité pour un tiers de s’y opposer.
- Tout citoyen Krytien impliqué dans un conflit armé ou non avec un ennemi de la Kryte, non-humain, bénéficiera automatiquement d’une circonstance de légitime défense, et ce, qu’importe l’issue et la raison du différent. Donnant lieu, à la convenance des autorités, à une prime pour service rendu au royaume.
– Tout humain, aidant consciemment, logistiquement, financièrement, ou stratégiquement un tiers reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, sans considération géographique, se rend coupable de trahison et tombe sous l'article 60 pour crime contre la sûreté du royaume.
– Tout humain, jugé et reconnu comme étant un ennemi de la Kryte peut faire l’objet d’un mandat du tribunal autorisant n’importe quel citoyen Krytien à s’en prendre à l’intégrité physique de ce dernier, à différent degré et contre une récompense laissé à la disposition des autorités militaires.
Aliéna 2 : Appartenant à une des quatre autres races alliée
– Tout appartenant à une des quatre autres races alliée, reconnu comme étant un ennemi de la Kryte sera remis aux mains des autorités militaires qui en disposeront à leurs convenance, comme tout ennemi militaire commun au Pacte.
– Tout appartenant à une des quatre autres races alliée, reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, se verra automatiquement saisir l’ensemble de ses biens sur le territoire Krytien au profit des autorités militaires, sans possibilité pour un tiers de s’y opposer.
- Tout appartenant à une des quatre autres races alliée impliqué dans un conflit armé ou non avec un ennemi de la Kryte, non-humain et non-appartenant à une des quatre autres races alliée, bénéficiera automatiquement d’une circonstance de légitime défense, et ce, qu’importe l’issue et la raison du différent. Donnant lieu, à la convenance des autorités, à une prime pour service rendu au royaume.
– Tout appartenant à une des quatre autres races alliée, aidant consciemment, logistiquement, financièrement, ou stratégiquement un tiers reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, sans considération géographique, se rend coupable de trahison et tombe sous l'article 60 pour crime contre la sûreté du royaume.
Aliéna 3 : Appartenant à une autre race que celles alliée à la Kryte
– Tout appartenant à une autre race que celles alliée à la Kryte, reconnu comme étant un ennemi de la Kryte doit faire l’objet d’une traque de tout instant et peut être exécuté sans aucun jugement préalable par n’importe quel citoyen se reconnaissant Krytien.
– Tout appartenant à une autre race que celles alliée à la Kryte, reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, se verra automatiquement saisir l’ensemble de ses biens sur le territoire Krytien au profit des autorités militaires, sans possibilité pour un tiers de s’y opposer.
– Tout appartenant à une autre race que celles alliée à la Kryte, aidant consciemment, logistiquement, financièrement, ou stratégiquement un tiers reconnu comme étant un ennemi de la Kryte, sans considération géographique, doit faire l’objet d’une traque de tout instant et peut être exécuté sans aucun jugement préalable par n’importe quel citoyen se reconnaissant Krytien.



Citation :
Article 1.2 : Tout acte tenu pour répréhensible par les articles 61 - 62 - 63 - 64 constitue un acte de guerre contre la couronne, amenant alors le royaume à traiter en privé et dans une priorité absolue du problème dans un cadre restreint, sous la direction de la souveraine.


Je vous prierais de bien vouloir collaborer en cette version qui ressemble plus à ce que nous recherchons tous qu’en l’élaboration d’un dictât militaire.

Concernant l’Hôpital de Salma, je voit que vous êtes bien mal renseigné, votre Excellence et qu’encore une fois vous parler sans même avoir pris la peine de consulter les principaux intéressés. Parce qu’après tout, à quoi bon s’entretenir avec les médecins ? Ils ne sont que des larbins indignes d’avoir une conversation avec vous et des esclaves sans cervelles qui ne seront bon qu’a accomplir les ordres.

L’Hôpital est farouchement opposé à cette mesure et pour cause, je me permet à nouveau de vous éclairer sur ce qui se passe dans cet endroit si éloigné de votre bureau. Il est le seul et unique établissement de soin du Promontoire Divin, cela veut dire qu’il accueille 100% des citoyens hospitalisés. Votre loi visant à recueillir les archives médicales qui y sont conservé est parfaitement liberticide et impliquera que les fichiers de chacun de nos concitoyens soit à la disposition immédiate de n’importe quelle autorité militaire sans aucune considération pour le secret médical, ce qui est tout simplement inadmissible.

Je conclurait en espérant vous mettre face à votre comportement particulièrement indigne vis à vis de votre rôle d’un Ministre à la suite de l’aide que j’ai souhaité apporter à votre texte afin qu’ils soit adaptés à un partage de la vie citoyenne et militaire plus équitable. Vous avez de ce fait pousser à la sympathie, la plupart des personnalités qui n’était pour l’instant pas convaincue de mes capacités à raisonner sérieusement en vous donnant ainsi en spectacle.

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse


Dernière édition par Elyse Lunesprit le Lun 25 Jan 2016 - 19:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 3:54

HRP... un peu halluciné:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 10:33

HRP:
 

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 13:33

Tancrède pris la parole pour répondre a son excellence Belroth, enchaînant les réponses sur la loi à un rythme effrénés dans lequel se mêlait toute la comédie de la politique, invectives sur les bancs, applaudissement, sortie furieuse de ministres – L'un avait même déchiré sa sunique en public pour protester vivement contre les propos d'un autre.

« Excellence Belroth.

Le création d'une conscription qui obligerait des citoyens non désireux à se rendre sur le front est à mon sens de la charge de sa majesté car elle touche au fondement même de sa vision culturelle de la Kryte. Elle serait de plus, à mon sens une idée désastreuses car elle engendrerait une perte de main d’œuvre trop conséquente pour l'économie qui peine déjà à maintenir le rythme d'un afflue de réfugiés toujours plus conséquent. Sans une économie suffisamment solide pour soutenir l'effort de guerre, nous nous effondrerions sur nous même en perdant et la guerre et la bonne tenue de ce royaume.

Concernant les anges déchus, leur déploiement sur Noirfaucon dépend de sa majesté et des l'autorité militaire et non de ma compétence. Il m'es donc impossible de répondre à votre question dans le cadre de cette loi.

Votre question concernant le degré d'implication de Noirfaucon dans cette mesure est légitime et représente une question tout à fait pertinente. A considérer que la politique de Noirfaucon est particulière et sous entière régence de sa majesté, et compte tenu du traité en cour, la ligue salmaïque ne prends pas le risque de mêler Noirfaucon à cette loi. Ainsi la lame d'Ebon n'est pas prise en compte dans les mesures de cette loi, et le territoire de Noirfaucon bénéficie dune mesure d’exception à la hauteur des enjeux qui sont engagés en ce moment pour l'effort de paix. Les mesures ne concernent donc que le sol de Kryte.

Concernant le statu d'ennemi de la Kryte, celui-ci peut être, conformément à la proposition de modification du livret des peines par l'ajout de l'article 62, un individu seul, après décision d'un tribunal.
Le statu d'ennemi de la Kryte est une condamnation judiciaire privant l'individu de ses droits de Krytien et entérinant par un tribunal, après étude de ses actes, un choix déjà défini par l'individu, si celui ci c'est compromis dans l'attaque des intérêts de la couronne selon les dispositions de l'article 64 relatif aux actes de guerre contre notre royaume.

Dans tous les cas, cette décision ne peut être rendu que par un tribunal, concernant les individus ou groupes idéologiques et criminels non affiliés à un état et la qualification de leur acte en acte de guerre ne peut donc être menée qu'après un procès prenant en compte l'étude de leur actes.

Tous les actes criminels ne peuvent être qualifié en attaque contre la Kryte et ceux qui ne relèvent pas de l'article 64, relèvent de la basse et de la haute justice, n'aboutissant donc pas sur le statu d'ennemi de la Kryte et ce quel que soit le nombre d'individus ou la nature de l'organisation jugée.


Enfin, et concernant l'Arche du lion, j'ai mené hier un rendez vous avec l'un de ses envoyés pour répondre aux questionnements sur la loi BARTHOLOS et travailler à l'élaboration dune meilleure coopération entre nos différents services.
Après cet entretient, je peux dire que l'Arche du lion semble tout autant déterminée à lutter contre ceux qui s'en prennent aux intérêts de nos royaumes et que celle ci a rappelé les liens indéfectibles qu'il existait entre nos deux états.
J'ai promis à cet émissaire de le mettre en relation directe avec certains acteurs militaires de Kryte, afin de travailler à la mise en place d'accords de coopération entre nos ordres militaires et la garde du lion, cela afin de pouvoir identifier plus facilement d'un coté et de l'autre du portail, les acteurs profitant de nos deux états pour se livrer à des actes d'agression contre nos deux peuples.

Pour ce qui est du soutient direct de la Kryte à l'Arche du Lion, je renvoie aux accords du prince Edair signés entre la Kryte et l'Arche du lion il y a un peu moins d'un siècle, promettant un respect par la première de la juridiction de la seconde, tant que le conseil des capitaines siégerait à la tête de l'Arche. Ils est donc impossible à la Kryte d'envoyer des troupes dans l'Arche du lion sans violer cette promesse, toute décision de ce genre étant de toute façon de l'autorité directe de sa majesté. »
Revenir en haut Aller en bas
Plomb
Gardien du Bon Goût & Pancakemancien
avatar


Messages : 1152
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 14:11

*Le docteur s'avance et prend place sur l'estrade, survolant l'hémicycle d'un regard sévère.*

Ministres,

Je n'ai que trop tardé avant de prendre la parole, vous m'excuserez sans doute pour mon engagement à soigner ceux qui vous servent et vous protègent.

Je suis le docteur Arwain, médecin chef de la garde séraphine, médecin militaire.

Ces derniers jours je n'entend que trop parler de vos vagissements et débats stériles dans les couloirs de mon infirmerie, cela empêche mes infirmiers de travailler et dans un souci d'utilité publique il était temps d'intervenir.
J'entend qu'on s'en prend à l’hôpital d'avant-garde, au secret médical, à la séparation des gardes... Pire, on s'attaque aux hommes et femmes qui sauvent des vies, qui sauveront peut être la vôtre un jour.  Ces hommes en coulisse qui agissent pendant que vous débattez pour vous mettre d'accord sur l'utilité ou non des citoyens en détresse.

*elle sort un papier de son dossier et le lève, comme un professeur agiterait la mauvaise copie d'un élève.*

L'épidémie sur les terres des Lumine, à votre première demande une délégation fut envoyée, elle n'y a vu qu'une vague de fièvre parfaitement maîtrisé. A la deuxième ! L'appel des Lumine était plus inquiétant, il fallait agir rapidement et vos gesticulations, messieurs, dames les ministres, n'aurait EN RIEN fait avancer plus rapidement les choses.
Vous n'êtes pas en droit de blâmer des professionels de santé comme les praticiens de l'hopital d'avant-garde!

*rangeant sa feuille de note dans un calme glaçant elle reprend*

l'annonce d'un commission d'enquête m'est également parvenue, mais étrangement sans demande d'en faire parti. Monsieur Belroth compte-t-il choisir les enquêteur parmi ses proches ?
Je me permet de pointer du doigt son manque de légitimité à demander une telle chose, tout d'abord parce qu'aucun citoyen n'est venu se plaindre d'une multiplication des soigneurs dans cette ville plus qu'agitée qu'est le Promontoire Divin.
Ensuite, le docteur Haydèn étant un civil n'est pas tenu comme nous gardes séraphins de n'employer que des humains. Il est assez sage pour prendre dans son équipe des gens compétents et qualifiés.
Enfin parce que vous êtes connu pour avoir certaines difficultés a placer Elona sur une carte monsieur Belroth, mais je ne juge pas, tout le monde ne peut pas être bon en géographie.

*elle observe le parti du ministre Belroth avec le regard de celle habitué à côtoyer des soldats grandes gueules et à l'humour bas de plafond.*

Devant cette vendetta avérée contre l'hopital un autre point à été soulevé par le lieutenant Callard qui dans un accès de colère est venu jusqu'a vous pour s'en plaindre et qui ensuite fut repris par le ministre Volderodh pour en faire son nouveaux cheval de bataille.

*elle sort une autre feuille de note et le lit*

Citation :
Le ministère demande la réunion des archives militaires en un seul centre consultable par les trois ordres. Ce centre d'archive militaire comprendra les rapport d'enquêtes relatifs aux trois ordres, les dossiers d'information sur les individus fichés ou sous surveillance, et le fichages des dossiers médicaux relatif à l'hôpital d'avant garde.
Les ordres sont autorisés à conserver secrets les seuls dossiers justifiant de leur confinement au sein de l'ordre ou de l'unité concerné par la suspicion d'une menace directe contre la sécurité de l'Etat par leur propagation au sein de l'armée
Le ministère laisse à la seule appréciation militaire, la désignation les soldats autorisés à la consultation de ces archives communes
.


Pardonnez moi monsieur le ministre mais vous êtes vous entretenu avec son excellence Caudecus et dame Anise à ce sujet ? Non la Lame Brillante ne partagera pas ses dossiers avec la garde du ministère, la garde du ministère ne partagera pas ses dossiers avec les gardes séraphins.

Tout simplement parce qu'il relève là de la sécurité de notre royaume et que vous en prenez directement à l'organisation de l'état, les trois ordres traitent d'affaires différentes, lier les trois pourrait mettre en péril nombres d'enquêtes et l'ingérence est un fléau dont vous êtes aujourd'hui un bel exemple.

J'en reviens à l'intervention du lieutenant Callard, la non- transmition des données entre l'hôpital et la garde.
C'est une aberration, une affirmation parfaitement fausse. L'hôpital a toujours transmis les dossiers relevant des enquêtes et affaires criminelles à la garde séraphine et fera sans doute de même pour la Lame Brillante. Ils sont tout comme nous des sujets de sa majesté et agissent comme tels.

Si le lieutenant se plaint de n'avoir à remplir qu'un formulaire de demande qu'il aille prendre place au coté du ministre Belroth sur le banc des mauvais élèves.

Et j'ajoute !
Qu'il est liberticide et irresponsable de vouloir priver ainsi les médecins et soigneurs de Kryte de leur secret médical. De priver les citoyens de ce droit fondamental ! Car vous tous ici êtes le nom sur un dossier médical quel qu’il soit, dossier qui contient des informations qu'il ne convient pas toujours de dévoiler, nous avons tous droit au secret. Nous avons notre dignité, vous avez tous votre dignité.

Ouvrez ce genre de chose à tout les ordres de Kryte et c'est un état de suspicion et encore plus secret que vous aller avoir, ce qui va, soyons franc, totalement à l'encontre de ce que notre reine veut pour son peuple.

*elle range ses papiers.*

Voilà messieurs, dames, ce qu'un médecin, une citoyenne krytienne pense de tout ça. Si j'avais un conseil à vous donner se serait de vous concentrer davantage sur les lois concernant les criminels, leur arrestation et leurs droits. Facilitez le travail des soldats pour mieux soutenir l'effort de guerre, voilà quelque chose de constructif.

*elle incline à peine la tête et remonte ses lunettes avant de repartir.*

_________________
è_é © Plomb
Revenir en haut Aller en bas
http://lanternava.blogspot.fr/
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 14:28

Tancrède demanda exceptionnellement la parole au légateur en charge du ministère, après la lecture de la seconde lettre d'Elise, se rendant au pupitre pour répondre, dans ce marathon infernal.

« Excellence Lunesprit.

Les questions relatives au texte de la loi BARTHOLOS, se résument à une seule par ministre, cela afin de permettre à chaque ministre d'intervenir si il le désire et précisément pour ne pas mobiliser les débats de cette noble assemblée dans une confrontation personnelle aussi vais je répondre le plus succinctement possible.

Si vous me permettez d'évacuer la première partie de votre lettre pour laquelle j'ai déjà répondu et qui n'intéressent en outre pas cette assemblée, j'en resterai à l'éclaircissement de vos points sur a loi.

La jugement pour trahison n'implique aucune perte de droit tel que définit par le code pénal même si il constitue un crime capital. Ce qui peut nous emmener par exemple, à ce qu'un ministre demande l’érection d'une stèle pour héroïsme envers un individu ayant trahit la Kryte.
En outre, la ligue salmaïque ne fait pas entrer le simple motif de trahison dans les actes de guerre pour la bonne est simple raison qu'il englobe tout un tas d'actes trop flous pour pouvoir tous être considéré systématiquement comme des atteinte directes aux intérêts de la Kryte.
Celui ci ne figure à aucun moment dans l'article 64.
Ce point donc est hors du sujet qui nous concerne.

Concernant le deuxième point, la loi BARTHOLOS n'autorise aucun sujet a trancher la gorge de son prochain sur la base d'une simple suspicion.
Les articles 62 et 63 disent en particulier, ceci :

Citation :
Article 62 :  Toute qualification d'un crime impliquant un individu, un groupement d'individus ou une organisation, en acte de guerre, est de l'autorité de sa Majesté ou du Tribunal de Kryte.

Article 63 : Tout individu ayant commis un acte de guerre ou étant affilié à une organisation en ayant été reconnu coupable est considéré comme un ennemi de la Kryte lui ôtant tout droit juridique.

Ce qui signifie qu'un tribunal doit statuer par un jugement les actes d'un individu ou d'une organisation, si ceux-ci sont inquiété par la justice.
Ce tribunal peut qualifier selon les dispositions de l'article 64, les fait en acte de guerre, déclarant le ou les prévenus comme ennemis de la Kryte.
Alors seulement et dans le cas ou, soit les prévenus seraient absents du procès, soit ceux-ci parviendraient à s'échapper des mains de la justice, il est alors accordé à tout Krytien la légitime défense envers des individus considérés comme dangereux et cherchant à porter atteinte à l'intégrité des sujets de sa majesté.

Concernant enfin l'hôpital d'Avant Garde.
Cette mesure militaire concerne un hôpital militaire et lorsque nous nous adressons à l'hôpital d'Avant Garde, nous nous adressons à un hôpital militaire financé par l'Etat et non à monsieur Al Hayden.
Qu'il y ait au sein de cet établissement des organisations civile n'est pas de mon ressort et je ne puis me prononcer là dessus. L'hôpital se gère selon des accords avec l'armée sur lesquels je ne puis donner mon avis en tant que ministre.
Par contre, concernant le personnel militaire, payé par les soins du contribuable Krytien entre les murs d'un hôpital royal, nous demandons une entière collaboration des unités militaires et de leur dossiers. Monsieur Al Hayden, en tant que civil fait ce qu'il veut en vertu des accords le liant à l'organisation de ce bâtiment de l'état et pour lesquels, je n'ai aucune autorité.

Vous invoquez ici le secret médical dont on m'a tant parlé.
Pouvez vous me rappeler les termes de ce serment d’Hippocrate dont chacun se réclame et si cet Hippocrate était ou non sujet du royaume de Kryte ? Si ça n’est pas le cas, la Kryte n'a pas à reconnaître pour l'heure des serments rendus à des étrangers. Il n'existe qu'un seul serment valable, celui des sujets Krytien à sa majesté Jennah.

J'ai mené il y a quelques jours, un entretient ministériel avec une silvari du nom d'Oorese, ayant travaillé auprès de monsieur Al Hayden, celle la même qui est au cœur de la contestation de son excellence Belroth. Nous avons devisé de son cas et de celui de l'hôpital de Salma en bonne intelligence.
J'étais en réunion ministérielle le jour d'avant avec le docteur Soho Arwain, médecin militaire des séraphins et en contact avec monsieur Al Hayden, pour échanger avec elle sur le sujet de l'echange de dossiers.
J'ai menés plusieurs entretiens avec le docteur Vana Ivanor, médecin ayant travaillé à l''hôpital d'avant garde sur la situation de la couverture médicale de Kryte.
Notre famille finance le dispensaire du quartier est, tenu il y a peu par le médecin Lucian Richter.

Donc tout despote élitiste que je puisses paraître à vos yeux, notez que j'en accepte le qualificatif, il demeure que mon coté enjoué parvient à tenir des discussion avec ce que vous qualifiez de " larbins indignes et d'esclaves sans cervelle " et que je ne me lance jamais dans une loi sans connaître les tenants et les aboutissants du sujet sur lequel je travaille.

Pour finir, et concernant vos demande de modification du texte elles sont impossibles.
Non par orgueil personnel mais parce que, comme cela est indiqué dans la procédure de ce vote, il appartient ici à chaque ministre de voter pour un texte, contre un texte ou de s'abstenir.
Entendu que la modification d'un texte en court annulerait systématiquement les votes précédents, obligeant les ministres à revoter en permanence au cour de la même session d'examen, soit ce texte passe en l'état, soit il est rejeté, soit il est retoqué, permettant alors seulement la prise en compte des diverses demandes de modification.
Je vous fait envoyer la procédure de vote de cette séance, puisque vous n'avez hélas pas pris le soin de vous déplacer parmi nous pour en prendre connaissance.»

Tancrède fera transmettre un papier au porte parole d'Elyse Lunesprit avant de rejoindre sa place.

Règle du vote HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Plomb
Gardien du Bon Goût & Pancakemancien
avatar


Messages : 1152
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 14:44

*Soho est repartie bosser parce qu'il faut pas déconner pendant que certain gigote dans leurs gradins les autres agissent sur le terrain. Elle enverra juste une petite note au ministre Volderodh.
"JE JURE de ne jamais divulguer, hors le cas où la loi m'en fera un devoir, les secrets dont j'aurais pu avoir connaissance dans l'exercice de ma profession."*

_________________
è_é © Plomb
Revenir en haut Aller en bas
http://lanternava.blogspot.fr/
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 16:52

Revenir en haut Aller en bas
Elyse Lunesprit
Chanteuse Adulée
avatar


Messages : 700
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 19:11

Votre excellence Volderodh,

Je me fiche avec tout autant d’assiduité que vous en avez à m’insulter, du temps de parole que vous vous amuserez à m’accorder où non. Si je veut prendre la parole, je la prendrais. Je n’ai cure de vos petites règles piteuses sur ce que vous notifierez être, à votre convenance, un mode de fonctionnement dont personne n’a délibéré auparavant.

“Alors oui, vous pouvez triquiter ma loi, mais seulement une fois, hein, sinon je sais plus quoi faire.”

Une loi, Monsieur Volderodh,  n’est pas une chose à prendre à la légère et je ne vous laisserais pas tenter d’imposer votre dictât militaire en ne permettant a vos pairs de ne poser qu’une seule et unique question et de ne pas intervenir dans la rédaction de celle-ci.

Alors tant que vous prendrez plaisir à ne lire dans mes lettres que l’envie de vous contredire, je me ferait un plaisir tout aussi virulent que de vous faire barrage en tout temps à vous, à vos lois liberticides et à vos tentatives d’imposer une justice militaire.

Dans quel cas, pour ce qui est de cette loi, je vous invite à vous torcher le cul avec votre ramassis de bouse de dolyack sous le sceau de la maison Volderodh.

Ce sera un vote négatif.

HRP:
 

_________________
Mes Personnages:                                                   Le Rouge-Gorge: Présentation / Recrutement

Elyse Lunesprit - Protectrice Illuminée
Soho Bayan - Courtisane Manche
Fhimbretil - Cauchemardeuse malgré elle.                         ★  Soirée du Rouge-Gorge ★
Cassidy Rouge. - Mauvaise Fréquentation.
Ceïa Ailesecrin - Honnête Voleuse
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 19:37

Les ministres de la ligue salmaïque regardèrent outré un soldat séraphin s'inviter dans l'enceinte de l'hémicycle et se levèrent pour couvrir de leurs cris l'insulte faites aux institutions, durant le discourt du soldat Arwain. Nul n'avait été prévenu de son intervention en pleine séance ministérielle et la colère grondait quand à cette irruption impromptue.
Plusieurs ministres devisèrent pour savoir si le ministère devait répondre à ce soldat ou si ce privilège était réservé aux officiers de sa majesté et Tancrède se leva pour prendre la parole alors que le soldat Arwain s'eloignait après son intervention, raccompagné par les soldats du ministère. Il ne pris pas le soin de se rendre au pupitre comme cela était l'usage dans le protocole et assura depuis sa place un discourt aussi cinglant que possible.

« Qu'un soldat séraphin de seconde zone ose entrer dans l'enceinte sacrée de ce ministère, montre l'état de délitement quant à la conscience du devoir chez certains de ceux qui ont juré de servir sa majesté et les institutions soumises à son autorité.

Voilà l'exact exemple de la liberté qu'ont pris certains militaires à traiter par dessus la jambe le fonctionnement de ce royaume en se comportant au sein du Promontoire comme ils se comporteraient chez eux !

Cette assemblée n'est pas un réfectoire de soldat !
Nous ne sommes pas les joyeux copains du soldat Arwain !
Cette assemblée est le coeur de l'ensemble des administrateurs du territoire de sa majesté, sous l'égide de la couronne, représentants des sujets de Kryte au sein du plus grand sanctuaire humain de Tyrie !

N'y a t il plus dans ce royaume, un seul séraphin, une seule compagnie, capable encore de tenir son rang envers l'institution.
Certains soldats ont pris l'habitude de se comporter comme comme des adolescents rebelles en manque de provocation et une telle attitude, visant à s'immiscer en pleine discussion ministérielle, prendre la parole devant les conseillers de la reine puis tourner les talons en méprisant cette assemblé, tout en traversant allègrement le cordons de gardes ministériel est une honte pour l'insigne séraphin, et un pied de nez à sa majesté.

Des soldats séraphins vont ils demain, s'inviter au sein de la salle du trône pour souffler à sa majesté les solutions qu'elle devrait prendre ?!
Si certaines compagnies militaires ne sont plus capables de tenir leurs hommes. Si elles en sont venu à un tel degré d'incompréhension quant à la tache sacrée qui est la leur, par des chamailleries dignes des cour d'école et le refus de partager leur archives de peur qu'on ne leur vole leurs affaires, alors il ne faut plus qu'elles s’étonnent de voir la Kryte taper du poing de la table.

Non, un soldat séraphin n'a pas à venir prendre librement la parole au sein d'un débat ministériel !
Oui, le ministère attend une pleine collaboration de ses services institutionnel entre eux dans la lutte contre la criminalité, ce qui implique les armées de ce royaume, si tenté qu'elles soient encore soumises aux institutions !
Non, la liberté d'expression accordée par sa majesté à ses sujets ne peut emmener des soldats de la couronne à pénétrer où ils veulent pour donner leur avis !
Non, un soldat portant l'insigne de la couronne ne peut porter un avis négatif sur la politique du gouvernement, garant des institutions auxquelles l'armée est soumise !
Oui, l'état à vocation à s'ingérer dans les affaires des sujets de sa majesté car tel est le mandat qui nous est donné de conseiller à la bonne conduite des affaires de ce royaume.
Et oui enfin ! Nous allons utiliser tout ce qui est en notre pouvoir , pour mener a bien notre tâche, remettre de l'ordre dans les institutions, traquer les ennemis de la Kryte, les trainer devant notre justice et tous ceux qui oseront provoquer la couronne !

Nous allons remettre de l'ordre dans ce royaume et nous sommes fiers, au sein de la ligue salmaïque, d'être de ceux dont l'histoire ne pourra pas dire, que nous avons regardé la Kryte sombrer en abdiquant sur tous les principes que porte la toute puissance de la couronne de Kryte.

Que les supérieurs du soldat Soho Arwain lui donnent la sanction appropriée pour avoir cru pouvoir prendre la parole au sein du sanctuaire que représente cette assemblée ou nous assurons que le ministère prendra lui même les sanctions nécessaire pour rappeler aux soldats que leur place est sur un champs de bataille et non à se substituer à la représentation du peuple et de la couronne ! »


HRP pour Elise:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 19:50

[HRP : J'ajoute ici en doublon les règles au cas où une loi passe, même une fois modifiée.

Les ministres absents ont une semaine, pour proposer une motion de censure contre le décret. Si une motion de censure est menée, c'est l'opinion publique qui tranchera ouvrant un vote via la voix des PNJ pour l'ensemble des joueurs.
En cas de victoire de la motion de censure, le ministère fera demi tour face à l'opinion publique et annulera le décret le rendant invalide.
A savoir qu'une motion de censure suspend le décret durant la résolution de celle-ci, permettant aux adversaires de gagner du temps.

La rue peut si elle le désire faire capoter le décret en organisant une manifestation contre celui-ci. La manifestation doit être annoncée dans la semaine pour permettre aux séraphins ou aux gardes du ministère de se déployer contre celle-ci. Si lors de la manifestation 15 joueurs sont réunis pour hurler contre la loi, les séraphins sont débordés et la rue l'emporte (ouvrant le droit si elle le désire à des saccages et empêchant toute arrestation ce jour là)
On considère alors que la reine ne ratifiera pas la loi, face à la pression de la rue.

Le but est que les lois soient difficile a faire passer et facilement contrables.

Ces règles valent pour les lois que je présente et chaque ministre est libre de présenter sa loi avec ses propres règles.

A noter également qu'une loi ne peut être modifiée qu'une fois. Si a la suite des tractations et des modifications elle n'est pas votée, elle est tout simplement éliminée.]
Revenir en haut Aller en bas
Plomb
Gardien du Bon Goût & Pancakemancien
avatar


Messages : 1152
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 20:10

*pendant ce temps dans le QG séraphin à l'infirmerie.*

"Non Mathias vous ne classerez pas les dossiers par ordre chronologique, mais par ordre alphabétique.
Comment ça on s'agite encore dans l'hémicycle ? J'ai cré l'émoi ? Tant mieux.
Non j'avais laissé mon insigne ici pourquoi ?
Il fallait bien leur rappeler un peu que les ordres fonctionnent et puis le ministre Volderodh époumone tellement qu'il va finir par passer par mon service pour extinction de voix, je l'entends d'ici.
Avez le froid, leurs gorges déployez vont vite demander un peu de sirop et de miel pour les calmer. Notez, Mathias, qu'il faut refaire les stock de sirop pour la toux nous n'en aurons jamais assez pour tout ce petit monde.
Quoi il veut des sanctions contre moi ? Ho, ma foi. Ca sera un plaisir d'aller aider nos cher soldats sur le front centaures, se sont de vieilles connaissances.
Provoquer la couronne ? Sincèrement je me demande qui des ministres bramant dans leurs gradins ou d'un médecin de sa majesté provoque le plus.

*elle réceptionne une lettre du ministre Lunesprit, la lit et rigole un peu avant de la poser sur son bureau.*

Suffit nous avons du travail messieurs."

_________________
è_é © Plomb
Revenir en haut Aller en bas
http://lanternava.blogspot.fr/
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 21:01

*Pendant ce temps dans les pissotoires du ministère*

« Alors... comme ça ils sont sortit un dernier modèle de fusil Krytien ?
– Ah oui... j'ai vu ça en effet.
– Il est pas mal, non ?
– Je sais pas.... moi et les fusils. »

« … c'est pas faux... »

« … attention, je ne dis pas qu'il est pourri...
– Oui je sais.
– … mais... bon... moi à la base je suis plutôt rodeur.
– Ah, forcément !
– Et oui...
– Oui... Du coup t'es plus arc, ce genre de truc.
– Et voilà.... »

« C'est bien les arcs...
– Oui c'est sur. Ca fait des tirs de zone.
– Ouais ! »

« ... »

« Mais du coup... t'avais pas un animal de compagnie... un genre de panthère ?
– Tigra ?
– Voilà Tigra...
– Tigra, oui.
– Tigra...
– Haaa... Tigra... »

« ... »

« Et donc Tigra ?
– Quoi Tigra ?
– Elle devient quoi ?
– Elle est morte ! »


« ... »

« Morte ?...
– Oui...
– Mais comment ?
– …......... les tirs de zone.... »


« ... »


« ...merde...
– Ouais...
– … bon ben... j'ai finit de pisser.
– Oui, moi aussi, en fait...
– Au boulot alors !
– Au boulot... »

La session ministérielle reprend
Revenir en haut Aller en bas
Plomb
Gardien du Bon Goût & Pancakemancien
avatar


Messages : 1152
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Lun 25 Jan 2016 - 21:17

*Un pauvre petit messager arrivera juste avant la reprise de la session pour déposer une bouteille de sirop pour la gorge, un pot de miel et quelque cuillères pour les pauvres bougres s'égosillant.
Une petite note posée à coté: "C'est DOCTEUR Arwain."*

_________________
è_é © Plomb
Revenir en haut Aller en bas
http://lanternava.blogspot.fr/
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Mar 26 Jan 2016 - 10:42

Devant l'insistance de la compagnie séraphine "Serres d'Argent" à provoquer le ministère, la ligue salmaïque décide de quitter la séance et laisser le ministère de Kryte dans l'état où il se trouve à savoir un endroit où l'on vient déposer des bouteilles de sirop et faire lire des lettres de ministres absents, Tancrède étant un homme trop occupé pour perdre du temps sur de telles futilités.

La séance sur les questions relatives à la loi BARTHOLOS est suspendue.
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Mar 26 Jan 2016 - 13:00

Revenir en haut Aller en bas
Tancrède Volderodh

avatar


Messages : 844
Date d'inscription : 15/03/2014

MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   Ven 29 Jan 2016 - 19:42

ECHEC DE LA LOI BARTHOLOS

TANCREDE VOLDERODH : POUR

ELYSE LUNESPRIT : CONTRE

BELROTH : ABSTENTION

TAKODA VALYENA : ABSENT
ELYSABETH SWANN : ABSENTE
AELWEN DE COURSIC : ABSENTE


Ne dépenssant pas les 50% d'approbation de ministres PJ, la loi n'a pas assez de voix pour passer en révision. Elle est abandonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loi relative à la sécurité de l'état   

Revenir en haut Aller en bas
 

Loi relative à la sécurité de l'état

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rappel Sécurité
» Livebox mini, son mode de sécurité et vive la galère
» Plus de radar = sécurité mais pas de revenu pour l'état...
» Sécurité routière : la moto idéale
» Nouvelles mesures du gouvernement sur la sécurité routière (débat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GW2 RP :: Organisations & Guildes :: Kryte :: Ministère :: Hall du Ministère [RP]-